Salim Hilali tire sa révérence

Salim Hilali est décédé la semaine dernière à Cannes en France. L’auteur de la célèbre chanson « Kaftanek Mahloul a Lalla » est mort dans le plus grand anonymat. Ce musicien avait passé une bonne partie de sa vie à Casablanca où il a pendant longtemps dirigé : « Le coq d’or », un fameux music-hall oriental de l’ancienne médina. Ce music-hall attirait de nombreux touristes à l’époque.
Ce chanteur est l’auteur de plusieurs chansons qui ont fait sa gloire pendant les années 70. Il est également auteur et interprète  des célèbres chansons " Mahani Zine  Ya Laamar ", "Mine Al Barah Wa Lyoume", "Al Aïn Zarga", "Mounira Ya  Mounira" et bien d’autres succès.
Hilali, dont les chansons font partie aujourd’hui du répertoire de la chanson  populaire marocaine, a formé de grands artistes marocains comme Hajja  Hamdaouya, Omar Tantaoui, Latifa Amal et Saddika, le guitariste.
Des chanteurs et musiciens qui ont été formés par l’"école" Salim Hilali  ont tous rejoint la RTM au début de l’indépendance et constitué la base de  son orchestre et de son animation musicale.
Ces chansons sont reprises et exécutées pratiquement dans toutes les fêtes familiales sans que les jeunes qui les fredonnent ne sachent qu’elles sont l’ oeuvre d’un homme qui a servi la musique marocaine avec tant de talent et de  perfection.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *