Sepultura clôture L’Boulevard

Sepultura clôture L’Boulevard

«Do Rock not Bombs», L’Boulevard a tenu sa promesse la nuit du dimanche 16 mai à Casablanca. Sepultura, le groupe brésilien de métal a enflammé la scène du COC clôturant cette 11ème édition du L’Boulevard et y fêtant ses 25 ans de carrière. Les organisateurs peuvent se réjouir d’avoir réalisé l’exploit, ramener l’un des groupes les plus influents de la scène métal au monde, une première au Maroc et réussir une clôture des plus détonantes. Une messe du rock comme Casablanca n’en a jamais connue. Un concert historique à tous les niveaux. Et les superlatifs peuvent se poursuivre indéfiniment pour tous les amateurs de rock et de bonne musique ayant assisté à cette clôture. Avec la force de leur riff, de leurs rythmes tribales rapides, leur chant sombre, violent et abyssal, bref leur énergie groove métal, Sepultura , le groupe tant attendu par les «métaleux» de tout le Maroc a littéralement envoûté le public. Le retour du L’Boulevard au COC était fracassant. «Enfin à Casa», s’est exclamé le chanteur du groupe ajoutant qu’il «remercie le public casablancais d’avoir fait de ce concert l’un des plus inoubliable de la carrière du groupe». A cette occasion, Sepultura a tenu à enregistrer l’un de ses titres en live «pour montrer comment il est «crazy» un concert à Casablanca», a déclaré le chanteur de Sépultura. Un groupe fidèle à son esprit évoluant entre métal agressif, rythmes latins, pulsions tribales et musiques traditionnelles, malgré les multiples changements de ses membres tout au long de ses 25 ans de carrière. Selon l’un des membres de l’association l’EAC L’boulevard, ce concert est résolument un des meilleurs jamais organisé au Boulevard. «Avec ce concert, on a vu que grâce à l’aide et le soutien de tous en particulier celui des autorités, on peut réussir l’organisation d’un concert de cette taille dans les meilleurs conditions de sécurité», a-t-on révélé. Par ailleurs, ce concert a été marqué par la tenue d’une minute de silence en commémoration aux 46 victimes des attentats du 16 mai survenus il y a 7ans. Rappelons que L’Boulevard s’est déroulé du 13 au 16 mai revenant ainsi au stade COC après avoir été annulé en 2009     , à cause de problèmes financiers et surtout après avoir «sacrifié» sa 11ème, pour la construction du Boultek, centre de musiques «un espace dédié aux esprits libres et à la création urbaine», selon les organisateurs, L’Boulevard. Et ce sont près d’une trentaine de groupes de musique urbaine venant d’ici et d’ailleurs, qui ont ainsi donné le ton à cette édition dont la tête d’affiche tant attendue depuis des décennies par les fans de métal marocains est résolument le groupe brésilien Sepultura créé au milieu des années 80. Une légende du Metal et dont la participation pour la première fois au Maroc a forcément nécessité à l’EAC L’Boulevart de grands moyens tant techniques, financiers, qu’organisationnels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *