Soixante-dix élèves exposent à l’espace d’Art Actua d’ Attijariwafa bank

Soixante-dix élèves exposent à l’espace d’Art Actua d’ Attijariwafa bank

Une centaine d’œuvres d’art réalisées par 70 élèves sont présentées à l’espace d’Art Actua du groupe Attijariwafa bank. Baptisée «Art et éducation», cette exposition se tiendra jusqu’au 25 avril 2011. Elle réunit des élèves de plusieurs écoles publiques de Casablanca et d’enfants de collaborateurs du groupe Attijariwafa bank ayant bénéficié du programme pédagogique « Académie des arts», éditions 2009 et 2010. «Chaque année, l’Académie des arts accueille un groupe d’élèves d’écoles publiques de Casablanca âgés entre 10 et 14 ans. Les élèves sont non seulement appelés à pratiquer la peinture, mais à traduire leur observations par le texte et l’image de synthèse», a souligné Ghita Triki, directrice de l’exposition. Ces élèves dépendent de trois cellules permanentes de création : peinture, écriture, et infographie. Ils ont été encadrés par l’artiste Abderhamane Banana, l’infographiste Chafik Aaziz et le critique d’art Abderahmane Benhamza. Les thèmes de cette édition sont résolument orientés vers l’art moderne. Certains enfants ont puisé leur inspiration parmi des artistes marquants de la collection d’art du groupe Attijariwafa bank, tels Hassan El Glaoui et Fatima Hassan. D’autres ont opté pour d’autres thèmes tels que la spontanéité, empreintes, portraits ou la gestualité. «Le choix des thèmes abordés répondait au départ au contenu de la collection d’art d’Attijariwafa bank. D’ailleurs, ledit choix continue d’avoir toujours cours. Parallèlement, je fais appel à une documentation personnelle puisée dans les travaux d’artistes connus marocains et étrangers, que les enfants sont appelés a apprécier, chacun selon sa manière», a indiqué l’encadrant Abderahmane Banana. Et d’ajouter : «Je m’attache le cas échéant à faire découvrir à mes interlocuteurs les techniques employées, les notions à retenir concernant la couleur, la forme et le volume, en procédant par étapes, impliquant la sensibilité des uns et des autres comme dans un exercice de comparaison ». L’atelier d’écriture centre l’intérêt sur la notion fondamentale de l’environnement dans son acception la plus large, la nature et les hommes dans leurs rapports communs. La démarche pédagogique adoptée a privilégié la conception d’une suite de thèmes ayant trait à cette notion environnementale répartie en séances dûment désignées, afin de permettre aux enfants collaborateurs des réflexions centralisées et les inciter à focaliser là-dessus par des exercices écrits, lesquels sont lus en groupe. En ce qui concerne l’atelier multimédia , il axe l’intérêt sur l’initiation des enfants à l’univers numérique par le moyen de l’outil informatique. Cette initiation se présente sous quatre volets: l’atelier radiophonique, le diaporama, la peinture numérique et le roman-photo. Lors de ces ateliers multimédia, le travail se fait généralement par deux ou trois groupes d’élèves dans un esprit de compétition. La démarche débute par une petite démonstration didactique, puis chaque groupe essaie de réaliser quelque chose. Fondé en 2008 en partenariat avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation du Grand Casablanca, le cycle Académie des arts a pour objectif de donner goût à la pratique et à la connaissance des arts plastiques. Ainsi l’accompagnement à long terme de l’établissement scolaire public dans l’éducation artistique des élèves pour former à la fois et les artistes et le public de demain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *