Sortir

                                     
Chefchaouen : Alegria Achamalia
La 2-ème édition du festival de Chefchaouen "Alegria Achamalia" aura lieu du 7 au 9 juillet prochain, dans le but de promouvoir la richesse et la diversité de cette ville et lui permettre de développer son image à une échelle nationale et internationale. Au-delà des différents projets entrepris dans cet espace régional de la province de Chefchaouen, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Nord du Royaume et la municipalité de Chefchaouen ainsi que les partenaires de cette manifestation tenteront de démultiplier l’impact culturel du festival "Alegria Achamalia", indiquent les organisateurs de cette manifestation dans un communiqué.
L’édition 2005 mettra davantage l’accent sur les arts musicaux populaires spécifiques à la région fusionnés avec les musiques du monde. Le festival associera et fera coopérer des acteurs culturels autour du spectacle vivant, du patrimoine, de la culture urbaine, des arts de la rue et des nouvelles formes d’expression artistique. Les caractéristiques naturelles, historiques et humaines de la région ont permis à cette population de préserver un certain nombre de spécificités culturelles et des traditions patrimoniales, vestimentaires et festivalières riches et variées, ajoute la même source.
Cette année, le festival permettra de découvrir à nouveau des artistes qui renoueront des liens étroits entre les deux bords de la Méditerranée. Des rencontres sont prévues au programme de ce festival où les différences culturelles seront vécues "comme une chance, comme une promesse d’avenir, où le  respect et l’intérêt pour la culture de l’autre est le préalable nécessaire à l’esprit de convivialité et d’hospitalité si présents dans la culture marocaine". Ces dernières années, d’importantes réalisations initiées par le ministère de la Culture avec le concours de la coopération internationale ont vu le jour, notamment des projets de préservation et de restauration des sites historiques, et la création des conditions industrielles nécessaires pour le développement d’un tourisme local en liaison avec les stations balnéaires situées autour de la ville.
La première édition, qui avait été organisée sous le thème musical de "Jbalafusion", a connu "un franc succès" et démontré "une forte mobilisation et l’implication des différentes composantes de la société civile de la ville". L’organisation du festival s’inscrit dans l’optique de créer des synergies internes, propres à chaque espace et de favoriser toute cohérence socio-économique et culturelle.

Alegria Achamalia Du 7 au 9 juillet Chefchaouen


Les 5èmes Nuits de la Méditerranée
Après Tanjazz, la capitale du Nord s’apprête à accueillir du 18 juin au 9 juillet aux Jardins de la Mendoubia la 5ème édition du Festival des nuits de la Méditerranée. Organisée par l’association Tanger région action culturelle, l’édition de cette année prévoit la participation de nombreux artistes locaux et étrangers comme Ihssane R’miki et le musicien espagnol, Daniel Fernandez, qui sera accompagné des artistes marocains Samira Kadiri, Nabil Akbib, Issam Gharboui et Abdenabi Senhagi pour créer une sorte d’échange entre les musiques marocaines et ceux de l’autre rive de la Méditerranée.
D’autres groupes tels que «DuOud» et Abdulatif Yagoub, Les Boukakes , Juan Carmona y Grupo, Olli and Bollywood Orchestra, Lura, Dobet Gnahoré, animeront les Jardins de la Mendoubia de même que les villes de Ksar El Kébir, Tétouan et Larache. Ces villes ouvriront leurs espaces aux divers spectacles : musique, débats mais aussi expositions. Ainsi, dans le cadre de ce festival, une exposition : «L’œuvre plus que jamais», qui rassemble quelques travaux de la Collection du Fond régional d’art contemporain de la région parisienne aura lieu à la galerie Delacroix de Tanger. Ces œuvres seront exposées pendant toute la durée du festival. Pour rappel, le festival avait invité, l’année dernière plusieurs virtuoses de la musique d’influence méditerranéenne tels que Marcel Khalifa et l’Espagnol Gerardo Nunez, un géant de la musique Flamenco, sans oublier le célèbre artiste kabyle, Idir.

Nuits de la Méditerranée Jusqu’au 19 juillet Tanger



Oeuvres politiques, politique de l’œuvre
Cette exposition est une sélection d’œuvres de la collection publique du Fond régional d’art contemporain (FRAC) de la région Provence, Alpes Côte-d’Azur à Marseille choisie par Zhor Rihil, conservatrice du musée du judaïsme de Casablanca, documentariste et vidéaste, et Youssouf Amine Elalamy, écrivain et enseignant. Tous deux ont constitué l’exposition sur le thème de " Oeuvres politiques, politique de l’œuvre".  Cette exposition permettra d’évoquer la politique publique de régionalisation en France qui a permis, depuis plus de 20 ans, de constituer un patrimoine d’art contemporain. Elle servira également de support au colloque qui l’accompagnera et aux ateliers qui se dérouleront parallèlement. 

Exposition Jusqu’au 23 juillet Casablanca

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *