Sortir

Atelier de la Capoeira
Atelier – Du 29 janvier au 2 février – El-Jadida

La Capoeira remonte au début du siècle dernier. Sa rythmique et ses techniques sont empruntées aux peuples africains d’Angola. La possession d’armes et les entraînements martiaux étant interdits, les esclaves ont inventé la Capoeira, s’inspirant de danses africaines traditionnelles pour développer ce style de combat. C’était un moyen de résister à la violence quotidienne qui régnait dans les plantations. La Capoeira suit comme la plupart des arts martiaux un courant de pensée… Cet art martial déguisé en danse développe la force, l’agilité, la discipline et l’expression corporelle. Il s’agit d’un jeu athlétique qui fait appel à la souplesse et à la maîtrise du corps. Il n’est pas question de gagner des points ou de franchir la ligne d’arrivée ; c’est un jeu au cours duquel les participants rivalisent d’adresse, d’élégance et de malice avec dextérité et résistance musculaire. Ainsi, un atelier  de la Capoeira sera organisé par l’Institut français d’El-Jadida du 29 janvier au 2 février 2007.

Festival de l’humour francophone
Festival – Du 8 au 12 mai – Marrakech

La ville ocre accueillera son premier Festival de l’humour francophone du 8 au 12 mai 2007. Au Palmeraie golf palace de Marrakech, la salle Atlas sera la scène de nombreux spectacles humoristiques français, marocains, canadiens, belges et suisses dans une dynamique de découverte et de mise en lumière de jeunes talents des quatre coins du globe. Cette manifestation s’inscrit dans la volonté de la ville de renforcer son rayonnement culturel et représente l’opportunité de mixer les différentes saveurs du rire réunies, selon les organisateurs.
Un jury de professionnels, et un jury-presse et de VIP encadreront les jeunes talents marocains pour cette semaine de concours scéniques, à laquelle se joindront les lauréats du Festival international du rire en montagne de Puy-Saint-Vincent.

Sapho chante Léo Ferré
Concert  – Samedi 13 janvier – Casablanca

La belle et rebelle chanteuse s’est toujours jouée des étiquettes, vagabondant à l’écart des autoroutes du show-biz. Une fois encore, Sapho est là où on ne l’attend pas. C’est ainsi que l’Institut français de Casablanca la présentera le 13 janvier. Cette fois, elle chante Ferré sur des braises de flamenco, rendant, tout à la fois, hommage au vieil anarchiste et au flamenco. Tour à tour fragile et incandescente, Sapho habite la scène et ressuscite avec une force incroyable et une passion peu communes les paroles du vieux poète. Avec une vaste générosité, elle remue, étourdit, dépayse les créations déjà anciennes de Ferré et envoûte son auditoire. En osant interpréter Léo Ferré et les poètes chers à celui-ci – Baudelaire, Rimbaud et Aragon… Sapho nous offre une fête qui parle au cœur et aux sens.

Kamilya Jubran à Agadir
Musique – Le mercredi 17 janvier – Agadir

Kamilya Jubran sera à l’Institut français d’Agadir mercredi 17 janvier. Elle est née en 1963 à Aakka, de parents palestiniens qui habitent aujourd’hui l’Al-Rameh- un village palestinien du nord dans l’Al-Jaleel. Dès l’âge de quatre ans, Kamilya commence l’apprentissage et l’interprétation du répertoire arabe classique égyptien. En 1982, elle rejoint Sabreen, le groupe musical palestinien à Al-Quds-Jérusalem. Pendant vingt ans, Kamilya en sera la chanteuse vedette. Elle est également associée à la production des quatre albums de Sabreen. Sous l’impulsion de Kamilya, le groupe tournera dans de nombreuses villes palestiniennes, également dans le monde. Toute cette période passée avec Sabreen a représenté pour elle une évolution qui a abouti à un nouveau style de la chanson arabe moderne. En 2002, Kamilya quitte Sabreen et explore un registre musical différent avec “Mahattaat” créé et enregistré à Berne. Elle tournera une année durant avec ce spectacle, dans de nombreuses villes européennes et égyptiennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *