Sy Mehdi, le chanteur qui aime chanter des histoires…

Sy Mehdi, le chanteur qui aime chanter des histoires…

A Aujourd’hui 26 ans, Sy Mehdi chante depuis l’âge de 8 ans. C’est en 1998 qu’il décide de faire de la chanson son métier. Dès lors il commence à se produire ici et là… il faut bien se mettre le pied à l’étrier ! En 2003, il pourra enfin réaliser l’album de la réussite « Ya bladi »,  mélange de rai à la marocaine à des arrangements et des rythmes modernes.
Plus tard, son désormais tube « Sac à dos », découvert sur Hit Radio, lui permettra d’enclencher ses premières radios et télés. A travers ce titre, il se dit s’être attaché à produire une chanson agréable, accessible à un large public et qui parle de vie et d’espoir. Comme le dit Sy Mehdi, «je n’ai pas envie de prendre le train avec tout le monde, je souhaite me démarquer. Mes sources d’inspiration sont des auteurs comme Enrico Macias, Dany Brillant, Julio Iglésias, Aznavour, Brel ou encore Franck Sinatra…». Le clip de «Sac à dos» a également remporté un très vif succès que les internautes ne se lassent pas d’écouter… et de télécharger !
Joudia s’est intéressée au style de Sy Mehdi et tous deux ont décidé «comme çà» -dixit les deux intéressés- d’interpréter la chanson « Ana Ana », écrite par Sy Mehdi. «C’est l’histoire d’un couple dans lequel l’homme souhaite, pour trouver du travail, partir voir ailleurs… Sa fiancée n’est pas d’accord au début, elle se braque avant, finalement, de l’encourager. C’est somme toute une histoire assez universelle» précise Sy Mehdi «et ce fut un réel plaisir que de travailler avec Joudia, nous nous respectons mutuellement». Sy Mehdi, un jeune homme très simple et très accessible, qui ne se prend pas pour une star et qui estime que son succès est le fruit de beaucoup de travail, de beaucoup de «petites scènes» obligées pour se faire connaître, afin de se produire in fine devant un public qui devient de plus en plus nombreux.
Rares sont encore au Maroc, les artistes qui arrivent, comme Sy Mehdi, à percer et à «sortir du lot».  Grâce à la récente libéralisation du paysage audiovisuel marocain, un vent de liberté s’est engouffré dans le pays, emportant avec lui les jeunes artistes qui attendent leur heure pour sortir de l’ombre… Certainement que le média radio, tel que Hit Radio, qui souhaite faire de ses ondes le tremplin de la nouvelle scène marocaine, est un propulseur de talents. Sy Mehdi n’est pas le seul à voir ses chansons et son talent reconnus.
Pour ne citer qu’eux, les Fnaïr, Bigg, H-Kayne, Nabila Maan, Hoba Hoba Spirit… tant de jeunes qui font de plus en plus parler d’eux et n’hésitent pas de jouer «le jeu» en venant parler au micro de Hit Radio, souvent le soir, à l’occasion de l’émission «Libre Antenne» animée par Momo qui donne la libre parole aux auditeurs… qui eux-mêmes adorent discuter avec les artistes. Alors bonne route à Sy Mehdi et aux autres… avec ou sans sac-à-dos !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *