Un début d’année sous le signe de la comédie et de la fiction

Un début d’année sous le signe de la comédie et de la fiction

Une panoplie de films de genre drame, comédie et fiction seront projetés dans les salles de cinéma au cours de ces derniers jours du mois de janvier. À l’affiche cette semaine au Mégarama de Casablanca, on trouve le film dramatique marocain intitulé «Destins croisés» de réalisateur Driss Chouika. Ce long métrage qui vient de sortir dans les salles fait revivre les années 70. Il raconte l’histoire de trois couples quadragénaires, s’étant séparés depuis les folles années de l’université, à peu près 15 ans. Chacun d’entre eux a vécu son histoire et son destin. Les acteurs participant à ce film sont des jeunes acteurs nouveaux dans le domaine. Parmi ces acteurs, on cite Karima Chamssi, Qods Joundoul, Mohamed Ayad, Maria, Saïd Lahli et autres. Quand aux films d’action, on cite le film intitulé «L’assistant du vampire» réalisé par Paul Weltz. Ce film, de genre thriller, horreur et d’aventure, raconte l’histoire d’un adolescent nommé Darren âgé de 14 ans. Il traîne avec ses copains, ne travaille pas trop mal à l’école et évite les embrouilles. Mais quand il tombe un beau jour sur un cirque de monstres ambulant, les choses commencent soudain à changer. Passant à un autre film fantastique, il s’agit du film intitulé «Solomon Kane», réalisé par Michael j.Bassett. Ce long métrage se déroule au  XVIe siècle où le capitaine Solomon Kane est une redoutable machine à tuer, aussi brutale qu’efficace. Armés de pistolets qui font sa marque, de sa dague et de sa rapière, lui et ses hommes laissent libre cours à leur soif de sang alors qu’ils combattent au nom de l’Angleterre d’un continent à l’autre.  Pourtant, lorsque Kane décide d’attaquer une mystérieuse forteresse quelque part en Afrique du Nord, sa mission va prendre un tournant fatal. Adapté de l’œuvre de Morris et Goscinny par James Huth, le film «Lucky Luke» est désormais sur le grand écran.
Dans ce film, Luke part pour une mission à Daisy Town, une petite ville de l’Utah dans laquelle il est né et a vu sa famille sauvagement assassinée. La mission, qui a été ordonnée par le président des États-Unis, consiste à débarrasser la ville du terrorisme et de la criminalité qui y sévissent. C’était en décembre 2005 que l’idée est venue pour le réalisateur de ce film, il a choisi immédiatement l’acteur Jean Dujardin pour le rôle principal, un homme les pieds sur terre, droit dans ses bottes et avec un vrai côté ténébreux, des critères qui correspondent tellement à la vision du réalisateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *