Une cinémathèque pour Tanger

Une cinémathèque pour Tanger

La cinémathèque de Tanger est en chantier. Cet espace destiné à abriter des manifestations du septième art devrait ouvrir ses portes dans les mois à venir. Sa directrice Yto Barrada, la fille du journaliste Hamid Barrada, a monté ce projet, il y a de cela près d’un an. Pour réunir les fonds nécessaires qui avoisinent les 200.000 euros, cette artiste-photographe a bénéficié du soutien de plusieurs personnalités françaises dont le producteur Claude Berri, président de la cinémathèque française. Ce dernier a contribué au budget du projet avec une somme de 50.000 euros. Mais ce n’est pas tout, les Editions Montparnasse ont fait un don de DVD à la cinémathèque de Tanger. Yto Berrada aurait également reçu une somme de 25.000 euros de l’écrivain américaine Sarah Riggs et s’apprête à recevoir 30.000 euros de la Région Provence Alpes Côte d’Azur.
Depuis le lancement de l’idée de ce projet, Yto Barrada a engagé plusieurs pas en vue de trouver le financement nécessaire d’un projet ambitieux. Dans le site web de la cinémathèque de Tanger (CDT), on apprend que «cet espace organise régulièrement des avant-premières en obtenant les films primés dans quelques-uns des festivals les plus prestigieux avec lesquels nous sommes en partenariat». Cette ambition affichée donne une idée sur la pré-programmation de cet espace qui prévoit également des projections chaque dimanche de films documentaires. Pour y assister, il faut être membre de la cinémathèque ou payer un ticket d’entrée.
Yto Berrada se trouve actuellement en France où elle prépare sa prochaine exposition de photos qui aura lieu à Arles vers la-mi avril. 
Parmi les activités de la cinémathèque qui est sise dans le cinéma Rif de Tanger sur la place du Grand Socco, figurent des matinées enfants pour faire profiter les jeunes des films universels et pour développer en eux une culture cinéphile. «Les plus jeunes ont une place privilégiée dans la programmation de la cinémathèque», relève-t-on sur le site de la CDT. Concernant les partenariats, les responsables de la cinémathèque désirent créer des liens avec plusieurs festivals internationaux. Questions de pouvoir projeter des films de la saison qui ont été primés. « La CDT collaborera en étroite relation avec la cinémathèque marocaine pourvue d’un important fonds cinématographique. La cinémathèque fonctionnera comme un festival permanent en suivant de près le calendrier des festivals du cinéma à travers le monde», indique la même source. Dans ce partenariat, le Maroc contribue par le biais du Centre cinématographique marocain (CCM). Le directeur de ce centre, Nourredine Sail, considère cette initiative comme étant louable. «C’est un projet intéressant et nous comptons aider la direction en mettant à sa disposition tous les films dont nous disposons dans la cinémathèque de Rabat». Le CCM appuie donc ce projet. Et la ville de Tanger dans tout cela? N’est-elle pas la première concernée ? Le président du Conseil de la ville, Dahman Derham, déclare qu’«aucun soutien financier n’a été prévu pour la cinémathèque de Tanger». Yto Berrada doit aujourd’hui se démener pour trouver d’autres partenaires afin de réaliser son projet.

 Tanger : Aménagement du Cinéma Rif


Un air nouveau souffle sur le cinéma Rif. Cette salle créée en 1948 connaît une rénovation dans le cadre de l’installation de la cinémathèque de Tanger. Dotée d’un équipement moderne, cette salle de projections compte 450 places avec orchestre et balcon est d’une capacité de 500 fauteuils.
Dans le cadre de la rénovation, la priorité sera donnée à l’amélioration de l’équipement technique : modernisation de la chaîne de projections, des équipements sonores, mise aux normes de sécurité, sans modifier les volumes de la structure de la salle.
La salle sera équipée en Dolby SRD ce qui permettra, d’une part, des projections sur un écran large de 11 m, et d’autre part, des projections en plein air sur la place, en pivotant les projecteurs. Le cinéma sera aussi équipé d’un vidéo projecteur afin de visualiser des formats aussi différents que des DVD, des vidéos ou des Betas.
Des espaces d’accueil et d’information – café, espace de lecture et librairie – seront aménagés de manière à offrir au public un lieu de qualité au service de la culture et de la vie locale.

• Source : www.cinemathequedetanger.com


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *