Une exposition de Fatiha Zemmouri : Voyage artistique et spirituel inoubliable

Une exposition de Fatiha Zemmouri : Voyage artistique et spirituel inoubliable

Après son exposition «L’œuvre au noir», l’artiste plasticienne Fatiha Zemmouri poursuit sa quête artistique et spirituelle en façonnant et transformant les matériaux bruts. D’ailleurs, elle présente le deuxième volet de son œuvre dans l’exposition «L’oeuvre au blanc» visible jusqu’au 30 janvier à la galerie 38 de Casablanca. Elle regroupe, en effet, une quarantaine d’œuvres inédites.

Artiste très attachée à la matière et à la lumière, Fatiha Zemmouri entreprend son travail de transformation des matériaux par le feu. Elle explore et transforme les matériaux pour donner corps à des œuvres poétiques. «Je travaille beaucoup avec la matière. J’aime les transformations que subit la matière», avait-t-elle indiqué à ALM. Dans «L’œuvre au blanc», elle utilise la porcelaine, le matériau noble et pur aux reflets nacrés. Elle le sculpte pour donner corps à des éléments organiques, des effeuillages, des tiges ou des brindilles baignés de lumière.

L’artiste plasticienne présente également des sculptures et des œuvres alliant dessins, collages et résine. «La résine joue son rôle de miroir, les formes s’interrogent, l’enveloppe charnelle dialogue avec son être intérieur». De même, les formes des sculptures et des dessins se font écho. L’artiste poursuit ainsi sa recherche d’équilibre entre exploration matérielle et processus créatif, conscient et inconscient, entre soi et autrui, masculin et féminin.

Fatiha Zemmouri façonne la matière depuis son plus jeune âge. Elle est diplômée de l’Ecole des beaux-arts de Casablanca et formée en poterie primitive. De plus, elle compte dans son actif plusieurs expositions personnelles et collectives au Maroc et à l’étranger. Elle participe à des évènements artistiques nationaux et internationaux comme la Biennale DAK’ART au Sénégal. Ses œuvres ont intégré d’importantes collections publiques et privées.

Ses créations entre peinture, céramique et sculpture revisitent les matériaux pour extraire des formes qui interrogent la mémoire plurielle et la conscience du geste. Ceci étant, l’exposition «L’œuvre au blanc» donne à voir des œuvres poétiques, intimes, à la fois puissantes et délicates. Elle promet d’entraîner les visiteurs dans un voyage artistique et spirituel inoubliable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *