Vente aux enchères «Art as Lifestyle» à Casablanca: Près de 264 d’objets d’art à découvrir

Vente aux enchères «Art as Lifestyle» à Casablanca: Près de 264 d’objets d’art  à découvrir

Parmi les 264 lots proposés, de véritables œuvres d’art signées Meriem Mezian qui compte parmi les premières femmes artistes du monde arabe. Parmi lesquelles «Jeune femme au voile bleu», «Portrait de jeune femme», «Jeune femme à la fleur» et «Odalsique»

Collectionneurs et amateurs d’art réjouissez-vous. 264 lots composent «Art as Lifestyle», la vente aux enchères organisée par la maison Eldon & Choukri, samedi 14 mai, à Casablanca. Très riche et dense, cette vente de prestige propose une belle collection qui rend hommage à la richesse et à la beauté de notre patrimoine. Au menu, une belle sélection d’objets d’art de peinture, céramique, bijoux, tapis, horloges, argenterie, cristal… Parmi les 264 lots proposés, de véritables œuvres d’art signées Meriem Mezian qui compte parmi les premières femmes artistes du monde arabe.

Parmi lesquelles «Jeune femme au voile bleu», «Portrait de jeune femme», «Jeune femme à la fleur», «Odalsique», ou «Jeune femme au caftan». Autre œuvre phare de cette vacation, «Pigeons», une toile de Ahmed Ben Yessef. La vente propose également «Allégeance» de la fin des années 1950 de Hassan El Glaoui et «Composition» de Amine Demnati. À découvrir les œuvres d’art «Femmes bleues» de Mohamed Drissi, «Le marchand de pastèques» de Mohamed Ben Ali R’bati.

Par ailleurs, les amateurs d’art et collectionneurs retrouveront lors de ce rendez-vous un exceptionnel grand coffre, «de forme rectangulaire sur deux hauts pieds latéraux en bois incrusté de nacre, os et fils argentés à décor floral et végétal». La vente propose également le rare grand piano à queue de concert Erard de 1866. Les amoureux des bijoux ne seront pas en reste. Ils auront l’occasion d’apprécier une paire de chevalières «Khalkhal». «Ce bijou est réalisé en argent moulé, ciselé, ajouré et partiellement doré à décor de volutes feuillagées. Rehaussée de six plaques rivées et ajourées, laissant apercevoir du velours rouge.

Charnière à fermoir à goupille et chaînes. Portant poinçons «Essaouira», «tête de coq» et date 1328». Outre les bijoux, la vente présente un somptueux cartel et sa console d’applique par le célèbre horloger Louis Brulefer daté 1731, de précieuses pendules musicales du début du XX° siècle par la prestigieuse manufacture suisse Reuge, un exceptionnel bargueňo de style mudéjar du XIX° siècle, de splendides lustres en bronze du XIX° siècle, de beaux tapis persans anciens en soie à riches iconographies de couronnes.

À ne pas manquer les lampes de mosquées mamluks et jardins du paradis ainsi qu’une belle console chinoise du début du XVIII° siècle, un mobilier raffiné des XVIII et XIX° siècles, une importante collection d’art marocain comprenant de rares céramiques de Fès et de Safi datant des XIX° et XX° siècles. Une fois de plus, cette vacation met à l’honneur l’art comme style de vie, du plafond au sol en passant par les murs tout n’est que merveilles. Elle offre un choix incomparable d’opportunités à saisir parmi sa vaste sélection d’œuvres d’art. C’est un véritable ravissement des sens que collectionneurs et amateurs d’art sont conviés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *