«Zakaria» de Leyla Bouzid remporte le prix Ibn Battuta de Royal Air Maroc

«Zakaria» de Leyla Bouzid remporte  le prix Ibn Battuta de Royal Air Maroc

Vendredi dernier, «Zakaria» a, ainsi, été désigné meilleur film traitant du thème du voyage, par un jury présidé par le réalisateur marocain Daoud Oulad Siyed, lors de la 24ème édition du Fespaco. Le prix a été remis à la réalisatrice par le président de Royal Air Maroc, Driss Benhima, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre burkinabè de la culture et du tourisme.

Tourné dans le sud de la France, ce film de 27 minutes raconte l’histoire d’une famille algérienne installée en France qui voit sa vie bouleversée lorsque le père décide brusquement de rentrer vivre en Algérie. En plus du prix Ibn Battuta, «Zakaria» a également remporté le prix Thomas Sankara de la guilde africaine des réalisateurs et des producteurs lors de cette édition du Fespaco.  

Réalisé en 2013, «Zakaria» est le deuxième court métrage de Leyla Bouzid, fille de Nouri Bouzid, l’un des réalisateurs les plus proéminents et les plus prolifiques du cinéma tunisien. Elle travaille actuellement sur son premier long métrage, «Dieu protège ma fille».   
En initiant ce prix, la compagnie nationale marocaine renforce son engagement en faveur du Fespaco, dont elle est déjà le transporteur officiel, avec l’espoir de participer au rayonnement de la culture africaine dans le monde. Le prix spécial Ibn Battuta est, avant tout, un hommage à l’explorateur marocain du même nom, qui a parcouru plus de 120.000 km en 28 ans de voyage pendant le 14ème siècle.

Il est à noter que la participation du cinéma marocain lors de cette 24ème édition du Fespaco était un réel succès. Le réalisateur Hicham Ayouch, petit frère de Nabil Ayouch, a remporté l’Etalon d’or de Yennenga, Grand prix du festival, avec son film «Fièvres». Le prix de la meilleure image a, lui, été décerné à «C’est eux les chiens » de Hicham Lasri, tandis que le Poulain d’or a été remporté par Abdelilah El Jaouhary, pour son court-métrage «De l’eau et du sang».
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *