Événement : CeBIT : Le numérique fait son show

Événement : CeBIT : Le numérique fait son show

«Pour réussir en affaires, il faut de l’imagination… et de réelles opportunités». Une logique que transforme le salon international du CeBIT en devise pour son édition 2007. Un événement gigantesque qu’abritera Hanovre (Allemagne) du 15 au 21 mars avec encore plus d’innovation même celle qu’on n’aurait jamais imaginée en matière de technologie de l’information et de la communication. La Chambre allemande de commerce et d’industrie au Maroc a donc pris le temps, hier à Casablanca, de présenter cet «événement-phare du monde numérique» en misant sur l’importance de renforcer la participation de l’Afrique. Ce continent représente un nombre d’exposants et de visiteurs de plus en plus important pour ce salon de la technologie avec un taux de 3,9% pour les exposants et de 4,1% pour les visiteurs. Augmenter ces chiffres, c’est un objectif que cherche à présent l’Allemagne comme l’a d’ailleurs souligné Detlev Rossa, chargé de communication à la «Deutsche Messe», lors de son intervention.
Dans ce «One stop shopping» (toutes les TIC sous un même toit), le Maroc a, bien entendu, tout à y gagner. «C’est une ouverture sur toute l’Europe à laquelle nous devons bien nous y préparer», déclare à ALM Jamal Benhamou, directeur de l’APEBI, Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring, présent à l’occasion. Pour ce professionnel, «se préparer» est une condition face à laquelle les entreprises marocaines doivent s’y soumettre pour développer leurs marchés en matière de TIC. Des études sont donc lancées dans ce but, en partenariat avec la Chambre allemande de commerce et d’industrie. Cela veut dire simplement que le Maroc veut affirmer sa présence à ce Salon et surtout en bénéficier pleinement.  «En 2008, le taux de participation a toutes les chances d’enregistrer une grande augmentation», précise M. Benhamou. 
Le CeBIT a, effectivement, tout pour plaire, puisqu’il se veut être une référence du numérique doublée d’une plate-forme favorable à la naissance de marchés fructueux. De quoi permettre aux exposants et aux visiteurs d’échanger leurs visions et surtout d’établir des contrats. En somme, ce Salon sert de terrain à l’optimisation des processus d’affaires pour les PME-PMI et les grandes entreprises. Il présente, donc, des offres destinées aux revendeurs en informatique, télécommunications et électronique de loisir. En avant-goût pour cette année, sachez que les exposants du CeBIT optent pour les technologies HDTV, HD-DVD, Blu-Ray, intelligent living, et les consoles multifonctions. Sur la liste des tendances, une variété technologique de pointe laissera les visiteurs ébahis face à la télévision mobile, aux appareils portables DVD-H (Digital video broadcasting-handhelds ) et à la convergence croissante des réseaux fixe et mobile. Les chefs d’entreprises et les responsables spécialisés en matière de TIC auront droit à un traitement particulier. Le CeBIT leur propose une information personnalisée et la découverte de solutions appropriées. Pour répondre aux prérogatives imposées par des processus d’affaires informatisés, ce salon a concocté aux dirigeants des entreprises de nombreuses rubriques. Parmi celles-ci : la voix sur IP (VoIP), l’«Enterprise content management» (ECM) et les architectures orientées services (SOA). Si vous avez l’eau à la bouche, vous savez ce qui vous reste à faire !

Les TIC à l’horizon 2012

Faire des technologies de l’information un levier de croissance, c’est le challenge du Maroc. Un contrat progrès (2006-2012) a été signé entre le gouvernement et la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring pour mettre en place une politique publique volontariste d’appui à ce secteur. La priorité a été accordée à l’innovation qui bénéficie d’un fonds doté de 100 millions de dirhams. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *