Efficacité énergétique et énergies renouvelables : Pour un habitat éco et écolo

Efficacité énergétique et énergies renouvelables : Pour un habitat éco et écolo

Quatre chantiers sont à l’étude pour renforcer l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans l’aménagement urbain et l’habitat. Ils s’inscrivent dans le cadre de la stratégie énergétique nationale adoptée en 2009 visant une économie de l’énergie globale de 12% à l’horizon 2020. Au ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville, plusieurs actions ont été initiées afin d’intégrer progressivement les techniques de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans les secteurs de l’aménagement urbain et de l’habitat. Il s’agit principalement d’un projet du guide des bonnes pratiques de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables dans l’aménagement urbain et l’habitat. Il est aussi question de la mise en place du contrat-programme entre l’Etat et les opérateurs immobiliers, en partenariat avec le ministère de l’intérieur, le ministère de l’économie et des finances, le ministère de l’énergie, des mines de l’eau et de l’environnement et la Fédération nationale des promoteurs immobiliers visant la production d’un habitat à faible consommation énergétique. «Les pouvoirs publics et la FNPI accordent une importance particulière à la qualité, la sécurité et le développement durable, notamment dans le segment du logement social, puisque dans sa nouvelle configuration adoptée dans la loi de finances 2010, la notion d’éco-efficacité est intégrée au niveau du cahier des charges», explique Youssef Iben Mansour, président de la FNPI. Et d’ajouter : «Pour les autres segments, nous pouvons dire que de plus en plus de promoteurs immobiliers intègrent la notion du développement durable dans leurs constructions. Les citoyens marocains sont de plus en plus demandeurs ainsi qu’une large tranche des étrangers qui achètent des biens immobiliers au Maroc». Le troisième chantier est relatif à l’initiation, en partenariat avec le ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement et le holding d’aménagement Al Omrane, de l’étude d’impact énergétique pour la ville nouvelle Lakhyayta en tant que cas pilote en la matière. Et enfin, il y a la mise en œuvre du contrat-programme du secteur des assurances 2011-2015  qui vise l’instauration de l’obligation de souscription de l’assurance «Tous risques chantiers», de «La responsabilité civile décennale» et de «La responsabilité civile habitation» d’ici 2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *