Fès : Un vaste chantier de réaménagement

Fès : Un vaste chantier de réaménagement

L’année 2005 s’annonce sous le signe du relifting pour la ville de Fès. De nouveaux projets de développement urbains seront lancés par la wilaya de la région de Fès-Boulemane.
Prenant conscience de la dégradation de l’état de la ville de Fés, la commune urbaine s’est trouvée dans l’urgence de déployer les mesures mécessaires afin de restructurer la ville. Qui dit restructurer dit organiser. Plusieurs quartiers de Fès sont touchés par cette crise de dégradation. Des quartiers et aussi des monuments. Ce projet a pour objectif majeur d’offrir une peau neuve à certains quartiers de la ville qui sont dans un état lamentable et qui souffre d’un manque d’attention. Ces projets prévus au cours de l’année 2005 viendront-ils à la rescousse de cette ville inscrite dans le patrimoine universel de l’UNESCO ? Pour l’instant rien n’est sûr, mais tout laisse à croire que ce projet peut porter ses fruits.
Réalisés en partenariat avec les administrations publiques concernées, ces nouveaux projets nécessitent une enveloppe budgétaire globale de l’ordre de 350,24 millions de dirhams. Ces nouveaux projets s’inscrivent dans le cadre de la mise à niveau urbaine de la ville déjà initiée en 2003 et portent entre autres sur la restructuration des quartiers sous-équipés de Sahrij Gnaoua et Jnanates, la réhabilitation du centre touristique Moulay Idriss, Quaraouine, la restauration de la médersa Attarine pour ne citer que ceux-là. Ce plan de réaménagement consiste également en la résorption de l’ensemble des poches bidonvilloises et la mise à niveau des quartiers artisanaux de Benjellik ainsi que les quartiers industriels de Benjellik et Sidi Brahim. L’éradication des bidonvilles sur l’ensemble de la ville, porte sur la résorption de 42 bidonvilles dans lesquel vivent quelque 1414 ménages.
Concernant la restructuration des quartiers Jnanates et Sahrij Gnaoua, ces derniers seront rééquipés. Ces équipements sont relatifs à l’assainissement, à la construction de voies, l’amélioration de l’éclairage public ainsi que l’aménagement des espaces verts, et l’intégration d’équipements de proximité. Le coût de ce projet, qui sera réalisé entre 2005 et 2007 par le holding « Al Omrane », est évalué à 92,26 millions de Dhs et sera financé par la préfecture de Fès, la Commune et la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité.
Le projet de réhabilitation du « triangle touristique »: « Moulay Driss, Quaraouine, Sidi Ahmed Tijani », situé en plein centre de la Médina, consiste en la restauration de la Mosquée Quaraouine, de la Medersa Cherratine et de deux fondouks, par l’Agence de dédensification et de la réhabilitation de la médina de Fès (Ader-fès) et du holding « Al Omrane ». En outre, les travaux de restructuration concernent également l’aide au renforcement des constructions, le pavage des principales voies, ainsi que la reprise des façades. Ce projet, d’un coût de 60 MDHS, sera financé conjointement par le ministère des Habous et des Affaires islamiques et le ministère délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme et la Commune de Fès. En somme, l’année 2005 sera de bon augure pour la ville de Fès qui nécessite plusieurs projets de réaménagements. Des projets qui sont en cours de réalisation et qui devraient servir à donner un nouveau souffle à cette ville ancestrale. Le défi est maintenant de voir ces projets se concrétiser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *