Ouarzazate fait peau neuve

Ouarzazate fait peau neuve

En matière d’urbanisme, Ouarzazate nourrit une ambition : celle de changer de look. La pierre angulaire de cette mue n’est autre que le programme de réhabilitation urbaine de la ville, entamé en 2003 et qui devra prendre fin en 2007. Un programme qui en est à sa deuxième tanche avec pour objectif d’améliorer les conditions de vie des habitants, qualifier le tissu architectural, accroître l’offre en matière d’habitat et à rapprocher les services des administrations publiques des habitants du milieu rural.
Les diverses actions entreprises concernent notamment la création d’un lotissement d’habitat, la requalification des quartiers sous-équipés et le relogement des habitants des maisons menaçant ruine dans la casbah de Taourirt.
La lutte contre l’habitat insalubre est également présente. Bidonvilles et habitats anarchiques se trouvent ainsi en ligne de mire de ce programme. «Ces projets intégrés dans le domaine de l’habitat sont de nature à faire de la ville de Ouarzazate un véritable pôle urbain et touristique», a souligné Taoufiq Hjira, ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme dans des propos relayés par l’agence MAP. Ce programme de réhabilitation urbaine prévoit en outre l’élaboration d’un grand nombre de documents urbanistiques. «Ces documents constituent le cadre juridique pour la réorientation et l’organisation de l’espace à l’intérieur de la ville et de la région tout entière, précisant que ce programme donnera une nouvelle impulsion au développement de toute la région», explique le ministre.
Le coût global de ce programme, qui s’inspire du cachet historique et touristique de la ville, est de l’ordre de 93 millions de dirhams. Etalés sur une superficie de 66 hectares, ces différents projets devront bénéficier à quelque 5500 ménages. Plusieurs projets sont ainsi à mettre en exergue. Le premier concerne la réalisation d’un lotissement d’habitats dans la commune urbaine de Ouarzazate, dont les travaux de la première tranche seront lancés en juillet 2005. Son coût est estimé à 80 millions de dirhams et sera financé par l’établissement régional d’aménagement et de construction (ERAC) et les bénéficiaires.
Réalisé sur une superficie de 40 hectares, ce lotissement comporte 1.076 lots de terrain d’une surface variant entre 80 et 120 m2, dont 689 lots économiques. Pour ce qui est de la réhabilitation de certains quartiers du centre de Ouarzazate, à travers notamment la réalisation de voies à l’intérieur de ces quartiers, l’opération bénéficiera à 3.300 ménages avec une enveloppe de 7,75 millions de dirhams, conjointement financée par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ( 4 millions), la commune urbaine de Ouarzazate (2,15 millions) et les bénéficiaires (1,6 million).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *