Tamansourt souffle sa première bougie

Tamansourt souffle sa première bougie

Cela fait une année que SM le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement d’une nouvelle ville qui s’érigera aux environs de Marrakech. Baptisée «Tamansourt» par le Souverain, cette nouvelle agglomération a connu un franc succès dès les premiers mois de son lancement.
Ce premier anniversaire est d’ailleurs l’occasion de faire le bilan de cette première véritable expérience en la matière. Samedi 24 décembre, architectes, urbanistes, promoteurs privés et publics se donneront rendez-vous à Marrakech pour brosser un tableau général des réalisations de ce méga-projet dont le budget global est de l’ordre de 10 milliards DH, qui pourrait contenir quelque 200.000 habitants et qui équivaut à six fois Sala Al Jadida, une fois la ville de Nador ou encore les villes d’El Jadida et Azemmour réunies. «Durant cette journée, les exposés et débats seront axés sur l’avancement des travaux hors-site et in site, sur les études réalisées jusque-là ainsi qu’une évaluation des perspectives commerciales de la nouvelle ville  Tamansourt», explique Khatib Lahbil, directeur de l’Etablissement régional d’aménagement et de construction (ERAC-Tensift) faisant allusion aux 120.000 demandes qui ont été déposées pour l’acquisition des 58.000 logements prévus.
En effet, et pour illustrer cet engouement de la clientèle, à signaler qu’un lot de 700 villas économiques n’a pris que quelques jours pour s’écouler. Proposées à des prix avoisinant les 500.000 DH, ces villas économiques, destinées à la classe moyenne, ont connu un grand succès. Lors de cette journée de célébration du premier anniversaire de Tamansourt, un zoom sera également effectué sur l’état d’avancement des conventions de partenariat public-privé qui ont été signées entre l’Etat marocain et les différents promoteurs immobiliers privés partenaires.
Pour le reste, Lahbil précise qu’un grand travail a été effectué quant à la réalisation des études et l’assainissement du foncier. «Le titre des 1200 ha sur lesquels la nouvelle ville sera érigée est disponible», précise le directeur de l’ERAC-Tensift. Et de préciser qu’à ce rythme, les premières constructions seront livrées à partir de juillet 2006. Côté infrastructures, il a été procédé à l’élargissement de la route nationale n° 7 reliant l’emplacement de la nouvelle ville à Marrakech et qui a été doublée sur près de 7km au début de mois de décembre 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *