Un plan marketing et des liaisons aériennes en vue

Un plan marketing et des liaisons aériennes en vue

Entretien avec Rkia Alaoui, présidente du Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Notre ambition est de travailler avec nos différents partenaires afin de mettre en place des stratégies de développement des liaisons aériennes vers les destinations les plus prometteuses et ayant le plus de potentiel pour chacun des aéroports de la région.

ALM : Pourriez-vous nous parler de votre plan d’action ?

Rkia Alaoui : Notre  plan d’action s’articule autour de quatre axes prioritaires. Le premier concerne la connectivité : le développement des liaisons aériennes est un pré-requis pour le développement de l’activité touristique en général. Nous travaillons avec nos différents partenaires concernés pour mettre en place des stratégies de développement des liaisons aériennes vers les destinations les plus prometteuses. Le deuxième axe porte sur le développement et l’amélioration du produit régional, qui est une condition sine qua non pour fidéliser sa clientèle et continuer à en attirer de nouvelles. Le troisième concerne le développement marketing digital à travers la mise en place de nouveaux outils de dernière génération pour faciliter la découverte, la connaissance et l’exploration de nos destinations touristiques. Plusieurs opérations de fam trips et de press trips seront aussi organisées afin de continuer de positionner la région du Nord comme un choix naturel et top-of-mind de la clientèle marocaine mais aussi de la clientèle étrangère. Quant à la formation, nous travaillons, en étroite collaboration avec nos partenaires locaux, pour accompagner le développement des pratiques dans l’ensemble de la chaîne de valeur touristique. Nous mettrons l’accent sur la digitalisation et la relation client.

Où en sont vos préparatifs au niveau du CRT pour la prochaine estivale ?

Nous nous apprêtons à lancer une campagne de marketing digital via les réseaux sociaux pour promouvoir nos différentes destinations auprès des Marocains. Pour ce faire, nous allons user de nos plus belles photos et vidéos, dont celles réalisées dans le cadre de la campagne Chouf Bladi, et nous les diffuserons auprès des touristes marocains pour leur faire découvrir les différentes facettes de notre région et tout ce qu’ils peuvent y découvrir.

Y aura-t-il une injection de nouveaux de vols supplémentaires à l’approche de l’été?

La destination connaît le maintien des lignes aériennes, qui existent pratiquement au cours de toute l’année.

Il est prévu d’y ajouter principalement des vols destinés aux Marocains résidant à l’étranger ou aux Marocains voulant se rendre à l’étranger pour leurs vacances pendant la saison estivale. C’est le cas notamment, à titre d’exemple, de la ligne aérienne liant Tanger à Istanbul.

Pourriez-vous nous parler de votre programme pour l’amélioration de la connectivité aérienne de la destination tangéroise et sa région au cours de toute l’année ?

La connectivité aérienne constitue, de par son importance dans le développement du tourisme l’un des quatre axes autour desquels notre plan d’action s’articule. Et comme vous le savez, l’aéroport de Tanger se taille la part du lion en termes de liaisons aériennes. Quant à celui de Tétouan il est doté d’une seule liaison à l’international avec l’aéroport de Malaga et celui d’Al Hoceima est lié à des destinations européennes principalement pour le mouvement des MRE. Notre ambition est de travailler avec nos différents partenaires afin de mettre en place des stratégies de développement des liaisons aériennes vers les destinations les plus prometteuses et ayant le plus de potentiel pour chacun des aéroports de la région.

Comment voyez-vous l’avenir du tourisme à Tanger et les autres destinations avec la mise en service de grands projets touristiques, dont Tanja Marina Bay ?

L’avenir du tourisme ne peut qu’être prometteur, mais rien n’est garanti si un travail de fond n’est pas mené par les acteurs et les professionnels du tourisme pour améliorer l’attractivité de notre région, mieux servir les besoins de nos clients, que ce soit les BtoB ou BtoC et créer un vrai pôle de compétitivité touristique permettant d’attirer touristes, investisseurs, promoteurs, gestionnaires, événements et ipso facto.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *