Dos au mur…

Dos au mur…

Avec quatre centrales syndicales et un grand parti comme l’USFP qui s’apprêtent à accorder leurs violons, le gouvernement se trouve probablement dans une situation sensible pour ne pas dire dos au mur. Il va falloir attendre quelque temps encore pour voir les résultats palpables des réunions entre les responsables de l’USFP et les syndicats, mais cette coordination dans le contexte actuel est révélatrice d’un vrai malaise politico-social. Car au moment où le gouvernement compte s’attaquer aux dossiers de la retraite et de la compensation avant le 1er mai dans le cadre du dialogue social, voilà un front unifiant la FDT, la CDT, l’UGTM, l’UMT et l’USFP qui se profile à l’horizon. Toutes ces formations ont déjà en commun la même position sur la Caisse de compensation puisqu’elles voient en le scénario de réforme prêché par le gouvernement Benkirane une menace pour le pouvoir d’achat des Marocains. Les prochains jours apporteront probablement de nouvelles surprises pour l’équipe de Benkirane qui préfère pour le moment temporiser sur la réforme de la compensation. Une réforme qui ne fait pas l’unanimité même au sein de la majorité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *