Droit au but

Droit au but

Mais lorsqu’on est fonctionnaire, l’obtention d’un master ou d’un doctorat débouche le plus souvent sur une amélioration de la situation administrative. Concrètement, lorsqu’un enseignant d’une école primaire est titulaire d’un doctorat, il est payé non pas en sa qualité d’instituteur mais bien en tant que docteur en droit ou en nucléaire.

Plus concrètement encore, environ 35.000 fonctionnaires étaient inscrits dans les universités l’année dernière et tout porte à croire qu’ils vont en majorité faire valoir leur nouveau diplôme pour monter en grade même si leur doctorat n’a rien à voir avec leurs postes dans la fonction publique.

Dans un pays où la masse salariale présente plus de 100 milliards de dirhams par an, cela peut aggraver la situation. Alors plutôt que de parler d’autorisation, le gouvernement doit aller droit au but même si l’Exécutif n’a pas besoin d’ouvrir un nouveau front actuellement en plus de celui des retraites.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *