Édito

Édito

Certains syndicats ont eu leur propre lecture concernant la dernière circulaire du chef de gouvernement sur la lutte contre l’absentéisme dans les administrations publiques. Cela reste légitime et c’est leur droit que de faire des remarques sur les décisions gouvernementales. Bien évidemment, tous les partenaires sont unanimes sur la nécessité de lutter contre les absences injustifiées qui malheureusement restent monnaie courante dans nos administrations. Mais on se demanderait bien si une circulaire est suffisante pour endiguer ce phénomène. Il aurait été mille fois mieux d’inclure ce chantier dans le dialogue social. Car le gouvernement aurait certainement gagné beaucoup en associant les syndicats à cette lutte qui fait perdre à l’Etat des fonds considérables et participe directement à alourdir les démarches administratives. Or, le dialogue social peine toujours à se débarrasser de son caractère occasionnel malgré les efforts pour l’institutionnaliser. Jusqu’à quand?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *