Éditorial

La densité de matière grise au mètre carré était exceptionnelle à la WPC à Marrakech. Tous ceux qui réfléchissent un tant soit peu sur la gouvernance mondiale étaient là. Crise financière mondiale, crise de modèle économique, redistribution de cartes politiques, glissement du centre de gravité du pouvoir mondial, émergence de nouvelles puissances économiques, etc. Une belle confusion saisit les esprits tellement les puissants d’hier semblent perdus. La situation leur échappe. L’actualisation du système va être douloureuse. Les riches d’hier ne contribuent plus suffisamment à la richesse du monde. Leur croissance est en panne ou faible. Les pauvres d’hier, dits émergents aujourd’hui, mènent la danse : leurs taux de croissance sont exceptionnels. Bientôt — c’est déjà parfois le cas —c’est l’épargne du Sud qui financera les projets du Nord. Et c’est la consommation du Sud qui fait tourner l’activité des économies du Nord. Quelles leçons tirer de cela ? Quels nouveaux équilibres des pouvoirs instituer? Dans la situation durable où les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) tirent la croissance mondiale, ces pays ne peuvent continuer à rester absents des lieux où s’exerce le pouvoir de la gouvernance mondiale. La mise à jour va être terrible. Elle sera accompagnée de convulsions remarquables. Et le Maroc dans tout cela ? Un pays émergent, assez bien tenu, avec une croissance notable et régulière, mais qui ne dispose pas d’excédents. N’ayant pas de rente, et ne disposant pas d’aide internationale au développement massive, il s’autofinance miraculeusement en soignant son agriculture, en puisant sur l’épargne de ses MRE et en gérant au mieux les faibles IDE qu’il arrive à attirer. ça va plutôt bien pour le moment. Mais cela peut aller beaucoup mieux si l’Euroland décidait de sortir de son autisme et choisissait d’aller intelligemment consolider et amplifier les croissances là où elles sont. C’est-à-dire essentiellement en Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *