Moi, électeur

Moi, électeur

Mon enfant qui a 7 ans pourra-t-il demain aller dans une école digne de ce nom ? Mon aîné qui est sur le point d’entrer dans la vie active a-t-il des chances de trouver un emploi à la hauteur des années de sacrifices que nous avons faits ?

Mon revenu à la fin du mois, en plus de subvenir aux besoins de ma petite famille, me permettra-t-il d’épargner ou au moins de m’endetter pour acheter un logement ? Qu’adviendra-t-il de ma pension de retraite quand j’y serai dans quelques années? Messieurs les représentants des partis politiques, alliez-vous avec qui vous voulez et comme vous voulez, bagarrez-vous et crêpez-vous le chignon si vous en avez le temps et l’envie mais Moi, électeur, passez-moi l’expression, je m’en fous.

Certes, vous pouvez être à des niveaux de discussions intellectuellement élevés et «stratégiques», mais n’oubliez pas que la finalité de toute l’histoire c’est bien moi. Et mes préoccupations, excusez du peu, ne sont pas au niveau qu’est le vôtre mais je m’en suffis.

Mes questions concernent de petits détails de la vie de tous les jours, certes, mais elles sont bien plus urgentes que de savoir qui va s’allier avec qui, qui a présenté qui dans quelle ville ou encore quels idéologie, modèle ou référentiel vous défendez… Est-ce trop demander ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *