Petit bonjour

La libération du secteur audiovisuel est entrée dans sa phase opérationnelle. La première «vague» d’opérateurs agréés par le CSCA est, à présent, connue. C’est un pas très important qui vient d’être franchi. Nous ne sommes plus dans les vœux pieux ou les effets d’annonce. C’est aux  nouveaux opérateurs, maintenant, de donner la pleine mesure de leur talent. L’important pour nous c’est que ce secteur bascule dans un cercle vertueux pour créer de nouvelles richesses, pour faire vivre la pluralité des expressions dans une société apaisée et  pour, enfin, donner des déclinaisons, nouvelles et utiles, à la démocratie marocaine. Mais ce n’est pas tout. Ces nouveaux médias sont, aussi, des entreprises qui vont aller à la rencontre d’un marché. Mais, malheureusement, la nature, la taille et la structure actuelles du marché publicitaire marocain ne pourront pas faire vivre tous ces projets selon des normes professionnelles. Les nouveaux opérateurs le savent. C’est pour cela qu’ils font montre d’un courage exceptionnel en pariant à la fois sur la croissance du marché et la mise à niveau, urgente et primordiale, d’un secteur sous-investi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *