Inzegane-Ait Melloul : La traque du «fracasseur des têtes de SDF» se poursuit

Inzegane-Ait Melloul : La traque du «fracasseur des têtes de SDF» se poursuit

Les éléments de la police judiciaire et de la gendarmerie royale doublent leurs efforts pour décoder l’affaire baptisée désormais «le fracasseur des têtes de SDF», pour mettre la main sur ce serial killer, dont le mode opératoire reste toujours le même.
Une course contre-la-montre s’est engagée dans la préfecture d’Inzegane-Ait Melloul en vue d’élucider la série de meurtres enregistrée dernièrement, et qui a coûté la vie à 6 personnes. Une alerte maximale est déclarée pour élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire.
La ville d’Inzegane connue pour sa vocation commerciale est généralement très calme. Très peu de choses s’y passent, depuis le scandale qui l’a secouée il y a quelques années suite à l’affaire des jupes. Cette ville s’est vue proliférer dans ses rues des personnes qui errent, des Sans domicile fixe (SDF), notamment dans l’entourage de la gare routière.
Ce calme relativement plat a été interrompu par la découverte récemment de plusieurs cadavres de SDF tués presque de la même façon, ce qui a semé la panique parmi les sans-abri, pour gagner par la suite les habitants de la ville, peu habitués à ce genre de crime abject.

Les victimes ont été trouvées les têtes fracassées dans différents coins de cette préfecture, notamment près du Pont Oued-Souss connu comme étant le fief d’un certain nombre de vagabonds, ainsi qu’à Oulad Taima et Lkiîa. Et qui ont été trouvés avec des traces de coups assénés à l’aide d’une grosse pierre. Le coupable attend la nuit pour commettre ses crimes. Le meurtrier surprendrait les SDF dans leur sommeil en leur jetant une pierre sur la tête avant de prendre la fuite, et aller chercher une autre victime. L’identité du meurtrier reste toujours méconnue. Actuellement les services de sûreté, mènent leur enquête tous azimuts afin de rassembler le plus d’informations possible notamment au milieu des SDF de la région. Aucune piste n’est écartée. Alors que plusieurs d’entre eux ont été placés dans des centres de protection sociale.
A ce jour, les autorités locales sont sur le qui-vive à cause de cette série de meurtres pour le moins étrange. D’ailleurs une réunion s’est tenue récemment au siège de la préfecture d’Inzegane-Ait Melloul en présence des hauts responsables de la police et de la gendarmerie royale en vue de coordonner les efforts et élucider les circonstances de ces meurtres et identifier le mis en cause.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *