Confidentialité : Facebook en dévoile un peu plus sur vous

Confidentialité : Facebook en dévoile un peu plus sur vous

«Nous rendons maintenant disponibles le numéro de téléphone portable et l’adresse de domicile de l’utilisateur en tant qu’objets du graphe social». C’est ainsi que Facebook a annoncé sur son blog des développeurs que dorénavant les applications que vous installez sur votre profil Facebook peuvent accéder à votre numéro de téléphone portable ainsi qu’à votre adresse de domicile. Il s’agit d’une fonctionnalité qui selon les prédictions de certains sera abusivement exploitée par les spammeurs. L’éditeur du site AllFacebook.com Jackie Cohen s’est exprimé ainsi sur le sujet : «Nous espérons que le réseau social Facebook mettra en place un processus empêchant l’exploitation malicieuse de cette fonctionnalité, et si cela n’est pas possible, qu’il s’en débarrassera avant que de sérieux dégâts ne soient occasionnés».Lorsque vous installez une application qui veut accéder à vos coordonnées téléphoniques et postales, le réseau social vous affiche un message qui vous demande si c’est bien ce que vous voulez. Selon Jackie Cohen, la plupart des utilisateurs vont autoriser l’application à le faire sans réaliser vraiment la portée de ce qu’ils ont accepté. Graham Cluely, consultant à la firme de sécurité informatique Sophos a mis en évidence sur la toile un danger potentiel:  «On peut imaginer par exemple que des personnes malintentionnées mettent en place des applications malicieuses qui collectent les numéros de téléphones portables pour ensuite les vendre à des spammeurs sur téléphones mobiles ou à des centres d’appels spécialisés dans l’appel à froid». Du point de vue de Facebook, collecter les coordonnées des utilisateurs pourrait rendre plus agréable leur expérience de navigation, particulièrement pour les sites qui permettent d’acheter en ligne directement depuis Facebook. Si Facebook encourage les utilisateurs à en dévoiler toujours plus sur eux même, il apparaît que selon une étude réalisée à l’université du Maryland que la majorité des utilisateurs de Facebook veulent aller dans la direction opposée. En effet, selon un sondage réalisé sur un échantillon de 450 personnes, quatre cinquième des utilisateurs ont renforcé les paramètres de confidentialité de leur compte Facebook pour mieux contrôler leur vie privée. Si au Maroc, la Commission nationale de Contrôle de la protection des données à caractère personnel vient d’être nouvellement créée, on peut se demander si elle contraindra Facebook à mieux respecter la vie privée des internautes marocains à l’image de la bataille gagnée récemment en faveur des internautes allemands par l’équivalent allemand ce cette même commission. Le réseau social Facebook s’est en effet engagé à indiquer à ses membres allemands qu’il avait accès à leurs contacts email, et à leur offrir une option lui interdisant de les utiliser. L’outil de «recherche d’amis» de Facebook importe les données liées au compte e-mail utilisé lors de l’inscription, et importe ces informations, sans le signaler à l’utilisateur. Si l’internaute allemand active l’interdiction, Facebook stockera son adresse email de manière cryptée. Les autorités de protection de la vie privée de Hambourg s’étaient autosaisies après qu’elles eurent reçu des plaintes d’utilisateurs qui avaient été invités à rejoindre une connaissance sur Facebook sans l’avoir sollicité

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *