Google Wave arrive

Google Wave arrive

En mai 2009, Google a annoncé travailler sur un projet qui allait révolutionner le web 2.0. Depuis, le géant d’internet a levé petit à petit le voile sur son projet révolutionnaire nommé Google Wave. Une phase de bêta test privée a débuté. Aujourd’hui le Maroc a testé l’outil et il faut bien dire que son potentiel est impressionnant. Google a trouvé le moyen de concilier dans une même interface le courrier électronique, les forums, la messagerie instantanée, le tchate, les wikis et les réseaux sociaux. Découvrons ensemble ce nouvel outil pour lequel Google a mis au point un jargon spécifique pour décrire ses nouveaux usages. L’outil s’appelle donc Google Wave et on appelle chaque conversation une Wave. Chaque message d’un participant constitutif d’une conversation est appelé un Blip. L’interface ressemble très fortement à celle d’un webmail classique. La fenêtre est divisée en trois volets. Celui de gauche rassemble le panneau de navigation. On trouve également dans ce volet de gauche un panneau de contacts. Le volet central est la boîte de réception dans laquelle s’affiche un aperçu de toutes les waves auxquelles on participe. Les messages s’affichent dans le volet droit comme dans un tchate ou un forum. Pour ajouter un participant, il suffit de glisser son icône du panneau de contacts jusqu’au volet droit. Les messages apparaissent au fur et à mesure qu’ils sont tapés par les participants. Un message peut contenir bien plus que du texte. Il est possible d’insérer tout type de fichier. Une autre grande force de Wave est la possibilité d’insérer de petits programmes dans les messages. L’un des écueils de Wave est que l’on se sent un peu perdu au début, sans contacts ni Waves dans sa boîte de réception. C’est sans  compter sur le moteur de recherche.Celui-ci permet non seulement de retrouver les Waves déjà  lues en fonction du texte qu’elles contiennent, mais surtout de découvrir de nouvelles Waves. En effet, il existe des Waves ouvertes à tous, ce sont les Waves publiques. Pour les trouver, il faut rechercher les Waves ayant public comme destinataire en entrant «With: public» dans la barre de recherche.  Wave n’est pas qu’un outil de communication, il permet aussi le partage de documents ou d’applications. Toujours par un simple glisser-lâcher, l’utilisateur soumet à ceux qui le souhaitent les photos stockées sur son disque dur. De la même manière, il peut partager des films, des jeux. Alors que deux internautes s’affrontent sur Wave aux échecs, chacun d’eux peut à tout moment rejouer la partie, d’un simple clic sur la fonction Replay. Pour indiquer une adresse, un lieu, à un ou plusieurs interlocuteurs, rien de plus simple. Il suffit de faire glisser une carte Google Maps. Les participants suivent en direct les explications sur la carte. Idem ave Google Earth. Si l’un des participants zoome sur la mappemonde de vues satellitaires 3D, les autres voient grossir l’image de la planète en temps réel sur leur poste. Pour tester Google Wave, il faudra encore patienter ou demander une invitation à l’une de vos connaissances. Google n’a encore annoncé aucune date de sortie, l’outil devrait toutefois être lancé d’ici à la fin de l’année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *