Intel forme à la veille technologique dans le cycle supérieur

Intel forme à la veille technologique  dans le cycle supérieur

Pour répondre au souci exprimé par le ministère de l’enseignement supérieur quant à l’utilisation des TIC, Intel a consacré, mardi à Rabat, un atelier au profit de décideurs au niveau dudit ministère et des universités à cet effet. Le but étant, selon Karim Bibi Triki, directeur général d’Intel responsable des pays de l’Afrique du Nord, «de développer davantage l’utilisation des TIC dans le processus d’apprentissage dans le cycle supérieur, voire améliorer la qualité de l’enseignement».

L’objectif étant aussi d’aboutir à des programmes dédiés aux nouvelles technologies dans les universités marocaines. Et l’atelier abonde dans ce sens. L’appellation choisie pour ce workshop, «la transformation digitale, enjeux et perspectives pour l’enseignement supérieur», illustre également cette volonté. Pour rappel, cet événement entre dans le cadre du plan d’action mené conjointement entre Intel et le ministère de tutelle.

«Et ce n’est qu’une étape», enchaîne M. Bibi Triki. Outre cette collaboration, Intel entend contribuer par une veille technologique auprès des cadres dudit ministère. «Nous avons une idée sur les tendances et le futur de ces technologies. D’où l’intérêt d’alimenter la veille technologique chez les cadres du ministère pour les aider à choisir en connaissance de cause», estime le responsable d’Intel. Pour Lahcen Daoudi, «l’introduction des TIC est une préparation de l’étudiant marocain pour s’intégrer davantage dans la mondialisation.

La maîtrise de ces systèmes est une maîtrise de l’avenir». Ces techniques et l’anglais sont, aux yeux du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, deux variables fondamentales. «Nous allons non seulement travailler pour l’introduction de ces technologies pour les consommer, mais aussi pour la production de celles-ci», avance le ministre qui estime que le  problème des technologies réside dans le capital humain qu’il faut valoriser. Quand même il n’a pas nié l’intérêt de multiples multinationales à l’université.

En matière d’investissement, M. Daoudi a annoncé le lancement d’appels à projets. «Nous allons introduire le wifi à haut débit. Mais le grand problème pour nous c’est que l’étudiant boursier ait une machine et un iPad. Nous sommes en train de rechercher le meilleur moyen de financer des iPads pour tous ces boursiers», a-t-il conclu.

Pour rappel, Intel est présente de par le monde. Ceci lui offre l’occasion d’interagir et de collaborer voire coopérer avec beaucoup de gouvernements. Cette expérience est mise à profit par cette entreprise avec ses confrères du secteur en travaillant sur des programmes similaires. Aussi, Intel est leader de la technologie.

Ses microprocesseurs sont présents dans tous les appareils smartphones, tablettes, PC serveurs et data center.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *