La reconnaissance vocale, mythe ou réalité?

La reconnaissance vocale, mythe ou réalité?

Jadis, avec les programmes de ce type, il était nécessaire de passer par une phase d’apprentissage longue et pénible. Les dictées ne pouvaient s’effectuer de façon fluide, il fallait souvent découper les mots pour que la reconnaissance fonctionne. Ces archaïsmes appartiennent désormais au passé. Dans cet article, à travers le test d’un logiciel phare dans le domaine, vous vous apercevrez qu’au fil des années, cette activité s’est transformée en un véritable jeu d’enfant. Avant d’aller plus loin dans ce test, on peut rappeler quelques dates clés de l’histoire de la reconnaissance vocale. La reconnaissance vocale est une technologie particulièrement récente. La mise au point du premier appareil capable de reconnaître des paroles remonte à 1950, soit près de 20 ans avant la naissance du premier ordinateur. La notion même de logiciel n’existait pas, ce système de reconnaissance archaïque reposait uniquement sur une machine câblée. Elle se limitait à reconnaître les chiffres et souffrait de nombreuses imperfections. 1982 : une année majeure, puisqu’elle correspond à la création de la société Dragon Systems. Elle est fondée par James et Janet Baker, deux diplômés de l’Université Rockefeller. Ces deux chercheurs s’intéressent à la reconnaissance vocale en observant les courbes provoquées par la parole humaine sur un oscilloscope. L’entreprise commercialisera des technologies de reconnaissances vocales. Tout au long de son existence, Dragon Systems restera à la pointe de la reconnaissance vocale. Cette entreprise signera les avancées les plus significatives en la matière. C’est d’ailleurs le logiciel produit par cette entreprise que nous testons dans cet article.
Il s’agit du logiciel Dragon Naturally Speaking version 10.0  dans son édition Preferred qui est anglophone. Nous nous sommes procurés le programme afin de le tester. L’installation du programme est un jeu d’enfant. A la première exécution du programme, le programme vous demande de passer par une phase d’apprentissage durant laquelle il se familiarise avec le ton de votre voix. Pour ce faire, il vous demande de lire en anglais un texte de votre choix parmi plusieurs. Il faut lire à voix haute dans le microphone et prononcer les mots les uns après les autres lentement. Une flèche mobile vous indique le mot à prononcer au fur et à mesure de votre lecture.
A la fin de la période d’apprentissage, vous pouvez commencer à utiliser le programme pour lui dicter vos textes en anglais. Nous avons effectué un test simple pour voir dans quelle mesure la reconnaissance vocale fonctionne. Il s’agissait de la phrase célèbre qu’à prononcé Neil Armstrong en posant le pied sur la lune : « That is one small step for a man, a giant leap for mankind ». La reconnaissance fonctionne très bien. Ce logiciel est un vrai petit bijou. Dans un prochain article, nous vous parlerons du prototypage rapide d’applications basées sur la reconnaissance vocale.
A bientôt.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *