Sondages : Le principe des enquêtes téléphoniques à l’aide de la technologie Java

Sondages : Le principe des enquêtes téléphoniques à l’aide de la technologie Java

Lorsque l’on planifie un sondage téléphonique, trois options sont disponibles : premièrement, recourir à un centre d’appels pour déployer les interviews téléphoniques. Cette méthode demeure une solution invasive pour les sondés puisqu’elle ne laisse pas trop le choix sur le moment que l’on consacre à répondre aux questions. Vous devez accepter de répondre sur le champ et vous n’avez pas nécessairement les 5 ou 10 minutes nécessaires au sondage à votre disposition lorsqu’il est complexe. La deuxième option est d’interagir avec des sondés qui disposent de l’Internet mobile sur leur téléphone. Cette méthode introduit un biais en ce sens qu’elle n’est pas très démocratique et se concentre sur une catégorie de la population ayant les moyens de se payer une connexion Internet sur leur téléphone. La troisième option est d’utiliser le canal SMS en s’appuyant sur la technologie Java. L’avantage de cette méthode est qu’une majorité de la population a un téléphone capable d’envoyer et de recevoir des SMS et sur lequel la technologie Java est disponible. Je distingue ce dont vous avez besoin à la fois du côté de l’entité qui génère le sondage donc le sondeur et aussi du côté des sondés. Pour le sondeur, vous avez besoin d’une carte SIM locale de préférence avec un abonnement avantageux concernant les SMS, d’un téléphone qui accepte les commandes AT ou mieux encore d’un modem GSM plus robuste par rapport à l’envoi massif de SMS, et enfin d’une application d’enquêtes téléphoniques. L’application permet de créer un groupe de sondés et d’y inscrire individuellement toutes les personnes en mentionnant leurs identités et leurs numéros de téléphones portables. Il est possible grâce à ce type d’applications de créer un formulaire complexe grâce un éditeur intégré. Le sondage peut être complexe. Une fois que le formulaire est élaboré, il est possible de l’envoyer aux sondés. Le formulaire est envoyé sous la forme d’un SMS compressé qu’une application Java installée chez la population cible permettra d’interpréter et d’afficher. L’enjeu est de faire installer   cette application Java chez les sondés. Si l’opérateur de télécommunications autorise l’envoi de fichiers .JAR par MMS, vous pouvez envoyer une application générique qui fonctionnera sur la plupart des mobiles des sondés pour faire face à la fragmentation des portables en termes d’OS et de marques. Mais une méthode possible est également d’envoyer un SMS avec un lien vers une page où les sondés pourront trouver l’application de sondage qui correspond à leurs téléphones. L’application nécessite éventuellement une configuration effectuée par les sondés pour l’adresse téléphonique de réponse mais il est tout à fait possible de mettre à disposition ou bien sur le web ou bien par MMS une application avec une adresse de réponse pré configurée. L’application chez le sondeur permet de collecter les réponses et de les dépouiller statistiquement. Seul bémol, les sondés doivent avoir un dirham à dépenser pour vous répondre. C’est le prix du SMS de réponse à l’enquête. Mais si c’est une cause qui en vaut la peine, ça ne devrait pas trop poser de problèmes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *