Périscope : Facteurs de désordre

Les Etats-Unis viennent de proclamer qu’ils ne pourraient patienter plus d’une semaine avant d’aller guerroyer seuls en Irak, avec ou sans l’accord du Conseil de Sécurité de l’ONU. Pourquoi tant d’empressement à embraser une région déjà fortement déstabilisée ? La guerre est-elle vraiment inévitable ? L’Irak présente-t-il réellement un danger pour la stabilité de la planète ?
De nombreux observateurs pensent que le vrai enjeu du conflit en préparation n’est pas d’attaquer le seul Irak, mais de mettre au pas tous ceux qui gênent d’une façon ou d’une autre le leadership absolu des Etats-Unis sur le reste du monde. Ne cherche-t-on pas à intimider même ses alliés les plus proches, comme l’Europe, puissance émergente, par exemple ? Dans cette affaire, George Bush est piégé. En ne faisant pas la guerre à l’Irak il sera ridicule. En la faisant, il passera pour un facteur de trouble, à l’échelle planétaire.
Dans la question irakienne, il n’existe pas d’enjeux stratégiques majeurs. Bagdad n’est pas une puissance nucléaire qui menace le reste de l’humanité. Les Etats-Unis vont s’attaquer à un adversaire faible, sans ressource et déjà ruiné. Ils sont victorieux avant même d’engager le combat. C’est réellement paradoxal que de vouloir assurer la sécurité et la stabilité du monde en provoquant gratuitement des conflits. La superpuissance qui doit veiller à l’ordre mondial se transforme en facteur de désordre. Les Américains devraient reconnaître que leur popularité est en baisse partout au monde. Il est nécessaire pour eux de réagir et de rectifier le tir avant que le sentiment naissant d’anti-américanisme ne devienne une réelle menace pour leurs intérêts partout au monde. La position des Etats-Unis à l’égard de l’Irak, comme au Proche-Orient, est vraiment catastrophique. Les Arabes et les Musulmans se sentent directement menacés dans leur spécificité par une politique américaine aliénée, partiale et inconsistante.
Pourquoi tant de parti pris à l’égard d’Israël ? Pourquoi cette focalisation sur l’Irak? Il est temps pour l’administration Bush de faire un geste dans le conflit israélo-palestinien. Moins d’arrogance serait aussi le bienvenu aux yeux de tous ceux qui veulent croire en leur sincérité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *