Agadir : Arganier : De grandes perspectives grâce à la recherche scientifique

Agadir : Arganier : De grandes perspectives grâce à la recherche scientifique

Les recherches dans le secteur de l’arganier ne cessent de se développer apportant ainsi de nouvelles pistes d’amélioration de la production et de l’exploitation de cette richesse. En effet, les résultats des recherches entamées dans ce sens viennent aujourd’hui tracer les contours d’une stratégie de développement louable. Dans ce sens, un atelier de démarrage du programme de recherche d’appui au «projet arganier» a vu le jour, et ce grâce à l’implication de plusieurs partenaires, à savoir l’Association agrotechnologies du SMD (Agrotech SMD), l’Agence de développement social (Unité de gestion du projet arganier), l’Union européenne et le conseil régional du SMD. Rappelons que cet atelier-débat a réuni plusieurs chercheurs travaillant autour de l’arganier ainsi que des professionnels du secteur, les administrations concernées, les collectivités locales, les coopératives, les associations, les sociétés privées et des groupements d’intérêt économique. Il est incontestable que la région, de par son appui à la protection de ce levier de développement, a saisi tout l’intérêt de la recherche scientifique pour la pérennisation des acquis dans ce secteur. Qualifiés de prometteurs, les résultats des recherches présentées se sont axés sur plusieurs volets qui sont au nombre de dix. Ainsi, les travaux de prospection, de suivi et d’analyse des facteurs de production des arbres sélectionnés dans toute la biosphère de l’arganier, ont permis de sélectionner 12 clones performants pour les critères du rendement en huile et au concassage, 34 clones performants pour le critère de rendement en huile seul et 27 clones performants pour le critère de rendement au concassage seul. Par ailleurs, les essais sur l’amélioration de taux de germination des graines ont démontré qu’un traitement de levée de dormance tégumentaire (choc mécanique) permettrait à la germination d’atteindre des niveaux de 100%. Aussi, le taux de réussite du greffage de l’arganier varie entre 80 à 90% sous des conditions contrôlées (climat, irrigation, taille et autres technique de maintenance). Toujours sur le même élan, les résultats des recherches ont apporté de nouvelles donnes sur l’amélioration de la croissance de l’arganier. En effet, «les amendements organiques et minéraux sont nécessaires pour les sols pauvres en éléments fertilisants. L’application du biocompost et d’un engrais NPK ont permis d’améliorer la croissance en hauteur et la croissance du diamètre du tronc des plants de 100 à 150% par rapport au témoin», apprend-on au cours de cette rencontre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *