Agadir : Enfin un terrain pour le CHU !

Agadir : Enfin un terrain pour le CHU !

L’année 2013 semble enfin apporter son lot de concrétisations pour certains projets bloqués au niveau de la ville d’Agadir. Du moins, c’est le cas pour le projet de construction du Centre hospitalier universitaire. En effet, et suite à une réunion tenue récemment à la wilaya d’Agadir, en présence du wali de la région du Souss-Massa-Drâa et autres responsables proches du dossier, le projet en question peut enfin élire domicile sur un terrain situé aux environs du stade d’Agadir. «Après une discussion franche et fructueuse, un accord à l’unanimité a été conclu pour le choix d’un site. Il s’agit d’un terrain d’une superficie globale d’environ 39 ha qui recevra dans un premier temps le CHU et la Faculté de médecine et le reste du terrain est préservé pour d’autres structures d’enseignement des métiers de la santé (Faculté de pharmacie, Faculté de médecine dentaire, laboratoires…)», annonce-t-on auprès de la wilaya. Il est à noter que ledit terrain dispose de façades sur les axes de la voie express, du prolongement du Barreau est-ouest et sur la nouvelle voie d’accès au stade d’Agadir. Ainsi, le projet de création du CHU au niveau de la ville verra enfin le jour après des années de négociations et de blocages liés au foncier qui doit être dédié à la création de ce projet. Le terrain et le financement étant assurés, les premiers coups de pioche devraient ainsi suivre pour donner naissance à ce pôle de santé tant attendu au niveau de la région.
Ceci étant, après une réunion où plusieurs présentations ont été faites par le président du conseil communal, le directeur régional de la santé et le directeur de l’agence urbaine, pour mettre la lumière sur les propositions d’implantation de ce projet, une décision finale a été prise. Notons que ledit projet comprendra dans un premier temps un CHU et une Faculté de médecine. Le projet de création d’un CHU à Agadir, rappelons-le, est l’un des projets faisant partie de la stratégie régionale de développement. En effet, le développement du secteur de la santé a été érigé parmi les priorités dans ce cadre. Notons que les indicateurs et infrastructures restaient à la traîne par rapport à l’importance et le potentiel de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *