Agadir : Le PPS expose son programme

Agadir : Le PPS expose son programme

Le choix de se pencher sur  le tourisme et son rapport avec l’environnement est dicté par l’importance du rôle que joue le premier secteur dans l’économie au niveau national, mais également par l’intérêt que revêt la préservation de l’environnement, soulignent les différents intervenants de ce forum. «Le programme de notre parti est en accord avec les lignes qui ont été tracées par le discours royal de la fête du Trône. Il vise à développer et à activer les différents projets et chantiers», indique Mohamed Saïd Saâdi, membre du bureau politique du parti. Ce programme, qui est fondé sur deux axes, selon M. Saïd Saâdi, se penche, en premier lieu, sur la démocratie comme choix politique et objectif. «Cette démocratie qui donnera au peuple la possibilité de faire leur choix aura également pour mérite de souffler un air de développement car nous appelons à une démocratie participative», déclare-t-il.
«Le souci social» représente une partie essentielle des préoccupations de ce parti, qui le met au cœur de ses débats. «Santé, formation, alphabétisation et chômage sont autant de points inclus dans notre programme  à travers lequel nous visons à trouver des solutions adéquates au niveau national», ajoute M. Saïd Saâdi, faisant remarquer que le PPS  a également pour objectif de redonner à l’école publique sa valeur.
 Les membres du PPS ont attiré l’attention, par ailleurs, sur les différents problèmes liés au rapport tourisme-environnement, notamment le manque de formation permettant de répondre aux besoins des salariés en matière de compétence et de qualification. Le retard dans les différents chantiers de ce secteur, la faiblesse des infrastructures mises en place ont également fait place à un large débat. «Nous appelons à créer des fonds d’investissements, à encourager l’investissement étranger et à donner naissance à un fonds national pour le développement de ce secteur», déclare M. Saïd Saâdi. Toutefois, «la composante environnement doit être un objet de respect et de préservation», a-t-il tenu à ajouter.
Idriss Souabi, directeur général de la SONABA (Société nationale de l’aménagement de la baie d’Agadir) a insisté, lors de son intervention, sur les différents projets mis en place et visant la préservation de l’environnement. «Les différents plans de développement et visions initiés par le gouvernement ont fait du respect des ressources naturelles une priorité», a-t-il déclaré. Et d’ajouter : «La mise en place d’une réglementation visant le respect de l’environnement, la génération des ressources financières pour la préservation de ces données et richesses naturelles sont autant de démarches adoptées par l’Etat et qui témoignent de cette volonté».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *