Agadir : Première école doctorale au sein d’une université privée

Agadir : Première école doctorale au sein d’une université privée

L’Université internationale d’Agadir a officialisé le lancement de son école doctorale. Fruit de la signature d’une convention avec les universités de Lorraine, cette initiative constitue une première au niveau national. Notons que l’ouverture de cette université privée s’appuie sur une convention de partenariat entre l’Universiapolis (Université internationale d’Agadir, du groupe ISIAM) et les universités publiques de Lorraine composées des universités de Metz et Nancy. Ceci étant, l’objectif principal de cet accord est de mettre en place une plate-forme de formation doctorale de haut niveau au sein de l’Universiapolis afin de garantir aux étudiants, localisés à Agadir et inscrits en thèse de doctorat au sein de l’ED SJPEG (Ecole doctorale scientifique, juridique, politique, économique et de gestion) de l’Université de Nancy II, une grande qualité en matière des travaux doctoraux. De ce fait, l’Universiapolis offre aux étudiants inscrits un programme préparatoire à la formation doctorale et ce, avec l’expertise de l’ED SJPEG de l’Université de Nancy ainsi qu’un programme de formation doctorale au profit des doctorants autorisés à s’inscrire au doctorat à l’ED SJPEG par le président de l’Université de Nancy II ou le président de l’Université Paul Verlaine-Metz. Par ailleurs, la signature de cette convention permettra de favoriser les échanges scientifiques entre les doctorants et les enseignants-chercheurs de l’ED SJPEG avec leurs homologues d’Universiapolis ainsi que de promouvoir les manifestations scientifiques conjointes entre les deux parties. Fort d’un partenariat de 15 ans avec l’Université de Nancy et de Metz, le groupe ISIAM a pu mettre en place la double diplômation aussi bien en DESS qu’en master avant de créer cette école doctorale. Par ailleurs, la création de l’Université Universiapolis a permis de donner un nouvel élan à la recherche scientifique, et ce dans la mesure où un centre de recherche a été créé selon les standards internationaux. Notons dans ce cadre que plusieurs recherches ont déjà démarré et dont on note un programme de recherche sur les énergies renouvelables et la photovoltaïque. Par ailleurs, un programme de recherche en optimisation de la maintenance et génie industriel a également été mis en place. Un troisième programme de recherche est également inscrit sur la liste de ce centre. Il s’agit d’un programme de recherche transversal sur la filière de l’argan. Soulignons dans le même cadre qu’un programme de recherche en management de l’innovation, entrepreneuriat et développement des PME a été entrepris. Ainsi, cinq thèses de doctorat démarrent cette année dans ce domaine. Elles se font en lien avec le Centre européen de recherche en économie, finance et gestion d’entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *