Agadir : Réunion pour la promotion du tourisme interarabe

Agadir : Réunion pour la promotion du tourisme interarabe

La ville d’Agadir a accueilli, les 24 et 25 janvier 2008, le congrès annuel de l’Union arabe de l’hôtellerie et du tourisme. Cette initiative, qui vient suite à la demande formulée par la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH), a été une occasion pour revitaliser les rapports interarabe en matière de tourisme. Ont pris part à ce congrès le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Boussaid, le président de l’UAHT ainsi que le président de la FNIH, Abderrahim Oummani.
Ce congrès a été une occasion pour débattre des différentes opportunités offertes par un développement interarabe en matière de tourisme. Une priorité soutenue par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Boussaid, qui a souligné l’importance de l’encouragement de l’investissement arabe dans le secteur du tourisme au niveau du Royaume ainsi que la promotion du tourisme arabe. «Le tourisme constitue un choix stratégique de développement économique et social adopté par le Maroc. Cette collaboration entre les opérateurs publics et privés dans le secteur du tourisme ne peut que promouvoir une collaboration fructueuse permettant de trouver les solutions adéquates pour développer le tourisme arabe», a souligné M. Boussaid. Une importance qui s’illustre par le taux d’investissement arabe qui s’élève à 3 milliards DH dans le secteur durant la dernière décennie. Sachant que plusieurs projets seront réalisés grâce à des investissements arabes, selon M.Boussaid. Par ailleurs, le ministre a passé en revue les lignes de fonctionnement tracées par sa Majesté Mohammed VI pour promouvoir ce secteur à l’horizon 2010.
Le développement d’une coopération arabe pour la promotion de ce secteur requiert toute son importance pour les différents opérateurs arabes et sûrement pour leurs homologues marocains. En effet, les touristes arabes ne constituent jusqu’à présent que 6% du flux des touristes qui choisissent la destination marocaine. Une niche qui mérite d’être conquise par les Marocains. Sachant que l’amélioration de l’activité touristique interarabe ne peut être revitalisée que grâce à une collaboration regroupant les opérateurs publics et privés.
Si les pays arabes constituent un marché à grand potentiel pour le Maroc, la conquête de cette niche appelle à l’élaboration d’une politique visant la mise en place d’un produit adapté aux besoins du touriste arabe. «L’un des volets assurant la réussite de cette politique est également la mise en place de vols reliant le Maroc aux différentes destinations et la facilité de la commercialisation de la destination marocaine au sein des pays arabes», a noté Abderrahim Oummani, président de la FNIH et du Conseil régional du tourisme à Agadir. Autant d’axes stratégiques en concordance avec une vraie politique de commercialisation d’une destination touristique.
Le Maroc, qui s’est activé à développer et promouvoir l’un des secteurs moteurs de son essor économique, a consenti plusieurs efforts dans ce cadre notamment en matière de mise en place de plusieurs chantiers et la facilitation des conditions d’investissement dans le secteur du tourisme. Le choix de la ville d’Agadir pour accueillir ce congrès est très stratégique.
En effet, cette perle du Sud est aujourd’hui la première destination balnéaire marocaine. D’une capacité de 26 000 lits, cette destination prévoit de s’équiper de 60 000 lits à l’horizon 2015.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *