Aquitaine et Souss-Massa-Drâa : De nouveaux axes de coopération pour 2013-2015 entre les deux régions

Aquitaine et Souss-Massa-Drâa : De nouveaux axes de coopération pour 2013-2015 entre les deux régions

La coopération entre la région du Souss-Massa-Drâa et les régions de France ne cesse de se renforcer. Ainsi le SMD et l’Aquitaine ont boosté, dernièrement, leur coopération. Au cœur de la nouvelle convention, signée récemment, de nouveaux axes promulgués pour la période 2013-2015. Le premier point de coopération annoncé est axé sur l’appui institutionnel. Les deux régions travailleront, dans ce volet, sur des actions qui visent, dans un premier temps, la structuration du service de communication ainsi que la mise en place d’une meilleure identification de la région. Ceci étant, un travail d’accompagnement de la collectivité marocaine sera mené afin de garantir une démarche de communication autour des produits de terroir. La structuration de filières artisanales constitue le deuxième axe de coopération entre les deux régions. Dans ce sens, ladite convention stipule la mise en place d’actions d’accompagnement dont le but est de structurer les filières de ce secteur et de développer l’aspect identitaire et culturel de la région SMD. Quant au troisième pilier, il se focalise sur le domaine de l’environnement et des énergies renouvelables. Pour ce faire, des opérations, visant l’accompagnement de la mise en place de l’Observatoire régional de l’environnement du SMD, seront menées, et plus précisément dans le domaine du suivi de la qualité de l’air. Par ailleurs, le quatrième axe de cette nouvelle convention 2013/2015 est dédié à la coopération universitaire. Notons que les deux partenaires viseront à renforcer les liens universitaires entre l’Aquitaine et le SMD en accompagnant la faculté polydisciplinaire de Taroudant dans la création de nouvelles licences professionnelles.
Les deux parties s’engagent, par ailleurs, à faciliter la participation des acteurs locaux aux différents évènements régionaux (salons, festivals..) organisés par la région partenaire ainsi qu’à booster les contacts entre les opérateurs économiques, notamment en matière d’environnement et d’énergies renouvelables. Le financement des différentes actions, préétablies dans cette convention, se fera conjointement. De ce fait, les financements pourront être obtenus en partie auprès de la région d’Aquitaine, dans le cadre et dans la limite des fonds dédiés au sein du budget ainsi qu’auprès des partenaires financiers sous forme de cofinancements. Par ailleurs, et afin de garantir un bon suivi des actions stipulées dans cette convention, un comité de pilotage associant les présidents des deux régions est mis en place ainsi que des commissions techniques de coordination par axe d’intervention. Pour rappel, la coopération entre les deux régions a débuté en 2002. Elle s’est soldée par la signature d’une première convention-cadre de coopération pour la période 2002-2004. Les deux régions ont travaillé depuis sur plusieurs axes de coopération et de développement. Citons dans ce cadre la mise en place du Programme d’appui à la décentralisation (PAD). Ce projet, qui avait pour objectif la valorisation des produits de terroir, notamment par la mise en place de l’IG (Indications géographiques), appliqué à l’huile d’argan, a valu aux deux régions d’être lauréates d’un appel à propositions «Maroc» de l’Union européenne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *