Beni Mellal : «Il faut changer le comportement des habitants»

Beni Mellal : «Il faut changer le comportement des habitants»


ALM : Quelle est exactement la mission de votre association ?
Dr. Halloumi : D’abord, notre association est encore très jeune. Elle a été créée en septembre 2006. Dernièrement, la ville de Béni Mellal a connu des métamorphoses positives dans différents domaines surtout sur le plan de l’aménagement d’un grand nombre de sites touristiques. Notre objectif primordial est de participer à ce projet de grande envergure. Ce dernier a pour but, le lancement d’un travail de restauration qui ne vise nullement le rafistolage des sites voués à la disparition, mais à redonner à la ville de Beni Mellal son éclat et sa magnificence.

Quelle est l’importance du patrimoine culturel dans la préservation de Aït Tislit?
Le quartier des Aït Tislit, malheureusement, est devenu le lieu où foisonne un grand nombre de commerçants ambulants. Ils y sont de plus en plus nombreux et polluent toute la région qui se retrouve sous un amas de déchets de toutes sortes. En plus, l’école 11 Janvier, qui se trouve dans ce quartier, souffre énormément du vacarme quotidien de ces commerçants.
Et cela dérange et les professeurs et les élèves pendant les cours. Par le passé, la ville de Beni Mellal était entourée de murailles, symbole de fortification et de protection.
Les sites que nous voudrions protéger représente l’histoire, c’est le passé glorieux de notre ville. Les murs ne sont pas seulement un amas de briques et de ciment, c’est un patrimoine très riche qu’il faut éterniser par le retour aux origines.
Quels sont les projets que vous comptez mettre en place à Aït Tislit ?
Nous envisageons d’entourer le quartier des Aït Tislit de grands portails du côté de l’école 11 Janvier (nous avons des photos qui expliquent clairement notre projet). Les terrains vagues se trouvant à Laghdira Lhamra seront aménagés et transformés en jardins publics, selon une architecture, qui prendra en considération le côté traditionnel de toute la ville, ou en un petit marché où seront vendus des fleurs et des produits artisanaux. L’Association envisage aussi l’emplacement d’une fontaine non loin de l’école 11 Janvier. Notre projet vise donc la préservation de notre patrimoine dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain. Notre philosophie se résume à notre volonté et notre engagement à participer au développement de la ville, car le but d’une telle restauration, c’est de changer le comportement des habitants et les inciter à respecter leur quartier lorsqu’il sera aménagé. Nous espérons que d’autres associations feront de même dans le dessein de parachever ce projet de grande envergure. Il exige la participation de toute la société civile.

• Propos recueillis par NCR
à Beni Mellal Saïd Frix

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *