Beni Mellal : Les élèves de l’Ecole Polytechnique française à l’honneur

Le wali de la région Tadla Azilal, Mohamed Dardouri a donné une réception aux élèves de l’Ecole Polytechnique française le 29 février 2008 au Club équestre de Beni Mellal. Au cours de cette réception à laquelle ont assisté les autorités locales, les responsables de la Gendarmerie royale, le président de la Fédération française de parachutisme, les officiers français du parachutisme et leurs élèves ainsi que le commandant de l’aérodrome de Beni Mellal. Le wali a prononcé une allocution dans laquelle il a remercié tous les participants à cette activité sportive et a mis l’accent sur les projets qui seront réalisés dans la région Tadla Azilal. «Ces projets  auront un impact considérable sur le développement du tourisme dans notre région, notamment  la réalisation de l’autoroute de Beni Mellal-Casa et le programme d’élargissement dont bénéficiera l’aérodrome».
Dans leurs interventions, les officiers français ont remercié le wali et les autorités locales pour les efforts considérables qu’ils ne cessent de déployer pour promouvoir le parachutisme dans la Région. Selon les affirmations de l’un des intervenants, une partie des objectifs a été atteinte. Des relations se sont établies et des liens se sont créés entre l’Ecole Polytechnique et l’Université de Beni Mellal, à travers le PACMA (Parachute Air Club de Marrakech). Toujours selon le même officier, la plate-forme s’est développée depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui. Pas moins de 3.000 sauts ont déjà été réalisés, dont 1.500 ont été l’œuvre des polytechniciens. «Aujourd’hui, PACMA se développe, elle atteindra les 25.000 à 30.000 sauts et les effectifs des élèves augmenteront aussi», indique un intervenant avant d’ajouter que «Cette année, pour la première fois, nous avons  des élèves de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale de France». D’autres officiers se sont succédé pour déclarer qu’ils ont déjà fait 900 sauts et qu’ils sont sûrs de dépasser ce cap grâce à PACMA. «Nous avons, a dit un autre officier, 10 nouveaux Brevets A parmi nos élèves, 3 Brevets B et 6 Brevets B2» (Ces derniers sont des membres actifs valorisant l’avenir du parachutisme). La scolarité à l’Ecole Polytechnique repose sur 2 piliers. Il s’agit d’un enseignement académique et scientifique de haut niveau.
Des élèves marocains ont intégré cette école, après avoir fait de remarquables études à Rabat et à Casablanca. «Les élèves français sont au nombre de 400, les élèves marocains 100. Au total, il y a 56 nationalités différentes. A l’Ecole, l’enseignement est basé sur la formation humaine et sportive», déclare un intervenant. Pour Karim Zaz, président d’Air Club de Marrakech, le parachutisme se développe grâce   aux autorités,  au travail d’équipe, aux efforts considérables de l’ONDA, au ministère du Tourisme, à l’ONMT. Pour rappel, le 22 janvier 2008, l’Association régionale des agences de voyage (AVC) avait  organisé, sous le patronage du ministère du Tourisme et de l’Artisanat et avec le parrainage du Comité national olympique Marocain, son 3ème  Forum sous le thème «Sport et tourisme : quelles vocations pour les Régions ?». A cette occasion, Karim Zaz avait présenté les grands atouts de Beni Mellal pour le parachutisme  et avait exprimé le souhait de faire de la région de Beni Mellal, la plate-forme de référence pour le parachutisme hivernal européen.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *