Beni Mellal : plus de 3000 donneurs de sang en 2009

Beni Mellal : plus de 3000 donneurs de sang en 2009

à l’occasion de la journée maghrébine de don de sang, la direction régionale du ministère de la Santé de Tadla-Azilal a organisé, mardi 30 mars, à Beni Mellal, une journée de communication au profit des membres de l’association Ain Asserdoune des donneurs de sang. A l’instar des autres pays maghrébins, le Maroc célèbre la journée maghrébine de don de sang chaque 30 mars depuis son institution, en 2006, par la Commission Maghrébine des médicaments, les laboratoires d’analyses et de transfusion sanguine. Lors de l’ouverture de cette journée de communication, Mustapha Reddadi, directeur régional du ministère de la Santé à Tadla-Azilal, a mis en exergue le rôle de cette matière vitale dans la vie des êtres humains. A cette occasion, «nous voudrions rendre un vibrant hommage aux membres de l’Association Ain Asserdoune, ces donneurs de sang qui sauvent des vies humaines», a-t-il souligné. Et d’ajouter : «nous avons grand besoin de sang pour réduire la mortalité maternelle et infantile. Nous voudrions  que vous donniez l’exemple et que vous arriviez à sensibiliser vos familles, vos voisins et vos amis pour donner du sang». Selon des informations recueillies auprès du Centre de transfusion sanguine à Beni Mellal, le nombre de donneurs de sang est passé de 2710 en 2008 à 3334 en 2009. Le directeur régional du ministère de la Santé à Tadla-Azilal a également mis l’accent sur la nécessité d’organiser des journées d’étude et de communication pour convaincre les gens de l’utilité du don de sang. Ceci étant, une stratégie doit être élaborée pour l’organisation des campagnes de sensibilisation dans la région de Tadla-Azilal. Dans ce sens, un membre de l’association  Asserdoune des donneurs de sang a estimé qu’«il faut créer d’autres centres de transfusion sanguine à Tadla, Souk Sebt, etc. pour inciter un grand nombre de gens à donner leur sang. De surcroît, il faut convaincre le plus grand nombre de gens qu’il s’agit d’un geste humanitaire». S’exprimant sur la stratégie à adopter afin d’encourager les gens à donner leur sang, Baid Otman, directeur du Centre hospitalier régional (CHR), a indiqué qu’«il serait préférable de créer des banques de sang dans la région».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *