Beni Mellal : pour l’élaboration d’un plan de développement communal

Beni Mellal : pour l’élaboration d’un plan de développement communal

Le wali de la région de Tadla-Azilal et gouverneur de la province de Beni Mellal, Mohamed Dardouri, a présidé, jeudi 16 septembre, une rencontre de communication avec les présidents et les membres des communes rurales de Guettaya et de Semgat. Après avoir procédé au lancement de la rentrée scolaire à l’école primaire de Guettaya, le wali a participé à l’opération de distribution de 45 cartables au profit des élèves les plus démunis de la même école. Lors de la première réunion tenue dans le cadre de cette rencontre, Mohamed El Aïdi, président de la commune rurale de Guettaya, a mis l’accent sur les problèmes entravant le développement de la commune. «Même si le raccordement en eau potable dans la commune est de 85% et celui de l’électrification a atteint 95%, la commune ne dispose ni de moyens ni de budget lui permettant de satisfaire les besoins de la population de la commune de Guettaya», a ajouté M. El Aïdi. S’agissant de la construction et de l’aménagement de l’infrastructure routière dans la commune, une rencontre a été organisée entre la commune et le ministre de l’Equipement et du Transport qui a donné son approbation à l’étude et la réalisation de la route, d’une longueur de 11 km, reliant le Centre Al Khair à Ait El Ouali à travers Mejjat et Ait Smaha.
Dans ce cadre, le ministère de l’Equipement a alloué un investissement de 9 millions DH pour la concrétisation de ce projet dont l’étude a été achevée en juillet 2010. Selon M. El Aïdi, les réalisations de la commune ont porté, entre autres, sur l’extension du réseau de l’eau potable dont ont bénéficié douar Chaârani et d’autres douars avec des coûts globaux de 184.251,00 DH et de 161.493,60 DH, sur l’électrification de 82 ménages dans les douars Ait Smouzi et Ait Soudar. Au moment où d’autres douars n’ont pas été raccordés au réseau électrique et à l’eau potable comme douar Ait Hamou Louade, Ait Moulal, Ait Smaha. Au terme de cette rencontre, le wali a appelé les participants à conjuguer plus d’efforts dans le but de participer au développement de la commune de Guettaya. Selon M. Dardouri, cette première rencontre préludera à d’autres réunions qui seront présidées par le secrétaire général de la wilaya, Oukdim Ali. Au cours de la deuxième réunion avec les membres de la commune de Semgat, le président de la commune rurale, Hamid Khafiki, a souligné les problèmes socio-économiques qui entravent le développement des douars relevant de la commune. Et d’ajouter que «d’après le recensement de 2004, le taux d’analphabétisme a atteint 61% à Semgat. Notre infrastructure routière, qui n’est pas à la hauteur de nos aspirations, est à l’origine de l’enclavement des douars à cause du manque des moyens de transport. En plus, la situation de la femme est déplorable et les problèmes de l’urbanisme sont légion». Pour sa part, le wali a déclaré qu’«il faut mettre l’accent, entre autres, sur le développement humain, le développement économique, la production agricole et l’élevage. Ceci étant, les communes sont tenues d’élaborer un plan global de développement pour lutter contre la pauvreté, la précarité, l’analphabétisme, la déperdition scolaire, etc.».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *