Beni Mellal : Un Festival national dédié au rire

Beni Mellal : Un Festival national dédié au rire

La direction régionale du ministère de la Culture de Tadla-Azilal a organisé le 2e Festival national Aïn Asserdoune du rire les 4 et 5 décembre. Intervenant au début de cette fête de la comédie moderne, le directeur régional du ministère de la Culture, Abdelkrim Jouaiti, a d’abord rappelé le grand succès réalisé par le 1er Festival du rire organisé les 6 et 7 novembre 2009. Ensuite, il a mis l’accent sur les objectifs de cette rencontre comique. «C’est une occasion qui permet à tous les comédiens marocains en herbe de se rencontrer pour aiguiser leurs créations dans le domaine du rire. Nous voudrions inciter les jeunes à produire et à exceller dans ce genre d’art», a souligné M. Jouaiti. Lors de ce festival, 14 représentations comiques ont séduit un public assoiffé de rire. Concernant les futurs comédiens qui ont participé avec leurs créations à ce festival, «des jeunes volontaires sont venus de Kasbat Tadla, El Jadida, Marrakech, Casablanca, Meknès, Safi, Ait Attab et Chichaoua pour présenter leurs comédies. Kamal Kadimi (Hdidane) a été aussi présent à ce festival», ont affirmé Mustapha Ghanim et Abdelhadi Filali, membres de la direction artistique du festival. Selon des informations recueillies auprès de M. Ghanim et M. Filali, cette 2ème édition se caractérise par la participation de jeunes comédiens ayant déjà joué dans des scènes de comédie présentées à la télévision. Par ailleurs, le premier jour du festival a été marqué par l’hommage rendu à Kamal Kadimi et au vainqueur du 1er Festival du rire, Mohamed Zoubir, de Casablanca. La 2e journée de cette fête de la comédie s’est caractérisée par la programmation de scènes de comédie qui ont été présentées individuellement ou en duo. Et c’est le jeune comédien Hassan Souadi de Casablanca, qui a remporté le 1er prix tandis que le duo venu de Chichaoua a été classé deuxième. Quant à la 3e place, il a été remportée par le duo Abdelwahed Chahi et Youssef Laghlidi de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *