Dakhla : Le plan de déplacements urbains, pierre angulaire de l’aménagement de la ville

Dakhla : Le plan de déplacements urbains, pierre angulaire de l’aménagement de la ville

La ville de Dakhla est l’une des rares villes du Royaume qui a fait du plan de déplacements urbains une pierre angulaire de son aménagement urbain, comme étant une démarche anticipative destinée à maîtriser les flux de circulation urbaine en constante progression.
Ainsi, l’Agence urbaine de Oued Eddahab-Ousserd a lancé en 2011 une étude stratégique anticipative sur la circulation urbaine à l’horizon 2020, visant à élaborer un plan pour prévenir les problèmes qui peuvent survenir à cause d’une croissance urbaine exponentielle et d’une extension rapide de la ville.
L’étude se fixe parmi ses objectifs la réglementation de la circulation dans la ville, l’organisation des places de parking pour véhicules et camions et l’apaisement de la circulation urbaine, a confié à la MAP la directrice régionale de l’Agence, Mme Hayat Sabri.
Il s’agit d’une étude anticipative pionnière, Dakhla étant l’une des rares villes à intégrer les déplacements urbains dans son plan d’aménagement, a-t-elle affirmé.
Après avoir mis en évidence l’impératif de trouver un équilibre entre le plan de déplacements urbains et celui de l’aménagement urbain, Mme Sabri a considéré que cet équilibre constitue un défi majeur pour les agglomérations modernes confrontées à des flux de circulation considérables. D’où, a-t-elle insisté, l’obligation d’apporter des idées et des solutions nouvelles aux problèmes de déplacements urbains permettant une adéquation entre le développement urbanistique et la circulation urbaine.
Le pari est de concilier entre la fluidité et la qualité de la circulation en veillant à réduire les embouteillages et assurer la sécurité routière, a-t-elle souligné, notant que le plan de déplacements urbains occupe désormais une place de choix dans l’élaboration des documents d’aménagement.
Tout en relevant l’absence actuellement de dysfonctionnements au niveau de la circulation urbaine à Dakhla, la directrice régionale de l’agence a noté que la ville connait une dynamique constante qui interpelle une stratégie anticipative pour éviter les problèmes de déplacements dans l’avenir.
L’agence s’attelle, à cet effet, en concertation avec les acteurs locaux, au parachèvement de cette étude pour la mise en place d’un plan de déplacements urbains à l’horizon 2020 susceptible de gérer et réglementer les flux de circulation au niveau de la ville, a-t-elle dit.
Le plan vise également la valorisation de l’espace public, l’organisation optimale des moyens de transports et l’adaptation des chantiers de développement urbain et d’infrastructure avec la dynamique de circulation, a indiqué Mme Sabri, notant que le premier diagnostic de cette étude fait état de l’absence d’un réseau routier reliant certains quartiers avec le centre-ville à cause du développement rapide du logement économique, notamment dans le nord et l’ouest de la ville.
Parmi les défis soulevés par l’étude, la responsable a souligné aussi les problèmes dus à l’accès des camions poids lourds au centre-ville et le manque d’infrastructure routière, des passages piétons et des parkings, soulignant que la prochaine phase de l’étude consiste à proposer des solutions concrètes à ces problèmes et élaborer des projets pour l’accompagnement du développement que connait la circulation urbaine dans la ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *