Dakhla : Le souci environnemental érigé en priorité

Dakhla : Le souci environnemental érigé en priorité

Les travaux de la réalisation de la deuxième tranche du projet de création d’une ceinture verte à l’entrée nord de la ville de Dakhla battent actuellement leur plein. Prévu sur une superficie de 80 ha, le projet de création de la ceinture verte à Dakhla est mené dans le cadre d’un partenariat entre le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, les conseils régional, provincial et municipal de Dakhla et l’Agence de promotion et de développement des provinces du Sud. Ce projet qui met en valeur la dimension du développement durable dans les projets menés sur le site choisi, tout en conciliant considérations écologiques et préoccupations économiques et sociales, connaît actuellement la réalisation de la deuxième tranche des travaux, et qui porte sur le reboisement de 30 ha avec une densité de 560 plantes par hectare.
Cette ceinture rentre dans le cadre des efforts pour la lutte contre la désertification et la régénération des plantations autochtones, et le renforcement du caractère éco-touristique de la région de Oued Eddahab-Lagouira, ainsi que ses choix de développement durable. Les espèces plantées soigneusement choisies ont été prélevées de la pépinière de Tawarta, située au nord de la ville de Dakhla et qui couvre plus de 7 ha. D’un coût global de près de 10 millions DH, ce projet est destiné à protéger la ville de Dakhla contre les vents de sable, protéger ses infrastructures, créer des espaces récréatifs pour la population urbaine. Parallèlement à la réalisation de cette ceinture, d’autres actions de plantation d’arbres et d’entretien des espaces verts sont menées à l’intérieur de la ville de Dakhla pour renforcer la lutte contre l’avancée des sables et contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations locales. Rappelons qu’une série de projets sont en cours de réalisation pour la protection de l’environnement au niveau de cette région et pour l’amélioration de la qualité du milieu marin de la baie de Oued-Eddahab, à travers la préservation de la biodiversité, la mise en valeur du littoral et des plages et le recyclage des eaux usées. Ces projets portent notamment sur l’assainissement liquide, la délimitation du domaine public maritime, la délocalisation de la décharge publique et de la recherche halieutique pour la protection du milieu maritime de la baie, connue pour son écosystème vulnérable et son équilibre délicat.
Ainsi, via ces projets, la ville de Dakhla est engagée dans un processus de mise en valeur urbaine et environnementale pour améliorer le cadre de vie des citoyens, tout en veillant à prendre en considération la dimension écologique dans la réalisation des projets de développement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *