Dakhla : Les investissements ont atteint 1,27 milliard de dirhams en 2007

Le Centre régional d’investissement de Dakhla vient de livrer un bilan très satisfaisant du volume des investissements pour le compte de l’exercice 2007. Les projets lancés vont permettre la création de 5231 emplois, ce qui  représente une augmentation de 33%  par rapport à l’année 2006. Ce bilan  est également marqué par la création de 167 entreprises, soit une augmentation de 22,7% par rapport à  l’année 2006. Plus de 80% de ces investissements portaient sur le secteur de l’industrie agroalimentaire et le tourisme. Selon les responsables de ce centre , la région de Oued Eddahab-Lagouira reste encore vierge, et offre des opportunités d’investissement que ouvrent l’appétit à nombreux holding internationaux . Parmi les secteurs clés de cette région, il y a lieu de citer ses richesses halieutiques importantes, comme les poulpes, bancs de langoustes  et les autres espèces en abondance (bonites, dorades, merlans, loups, calamars, crevettes..) et qui font de la pêche la principale ressource économique de Dakhla. Amenés par des courants Sud-Nord se heurtant aux côtes, les poissons en quantité mais aussi des espèces rares profitent des conditions biologiques spéciales. Dans ce sens, la pêche artisanale, et principalement celle du poulpe, assure les revenus des marins pêcheurs de Dakhla. Selon certains marins pêcheurs exerçant à Dakhla, la saison de pêche est aujourd’hui amenée à se prolonger toute l’année, grâce à la pêche d’espèces diversifiées. Elle doit pour ce faire et pour bénéficier d’une plus-value, s’engager dans une mise à niveau, être organisée avec des installations adaptées, assurant des conditions d’hygiène, de conditionnement, de commercialisation, de valorisation… adéquates. La réalisation d’un suivi et la mise en œuvre de quota pour la protection de la ressource halieutique permettront  de pérenniser l’activité. Le secteur touristique reste également prometteur. Cette vocation touristique de Dakhla tend à se développer profitant des plages illimitées de sable d’une fine granulométrie. De 17 à 28° C, à longueur d’année, la douceur de ce microclimat tempéré attire de nouveaux vacanciers européens, amateurs des sports nautiques comme les retraités se déplaçant en Camping-car. Parmi les points attractifs de cette région, on peut également citer sa façade maritime qui dépasse 667 km de côte, ensoleillée à longueur d’année. A cela, il faut ajouter une plage d’une grande diversité et d’une beauté inouïe et ses réserves d’espèces rares comme le phoque moine. Ainsi que sa proximité des îles Canaries qui attirent plus de 14 millions de touristes par an.
Quant à l’industrie, la région est en général sous industrialisée, les  unités industrielles existantes sont caractérisées d’une dépendance vis-à-vis  du secteur des  pêches, l’expansion du potentiel  industriel dans cette région  dépend de la politique de promotion  des investissements privés, la diversification des activités et des débouchés, ainsi que de la mise à niveau de l’infrastructure d’accueil.
Ces atouts ainsi que les exonérations fiscales dont peuvent  bénéficier les investisseurs étrangers, incitent actuellement de grands holdings internationaux à venir y investir, notamment dans les trois secteurs déjà cités.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *