Dakhla : Les potentialités de la région expliquées à des ambassadeurs étrangers

Dakhla : Les potentialités de la région expliquées  à des ambassadeurs étrangers

Une délégation d’ambassadeurs accrédités au Maroc s’est rendue le 4 janvier et restera jusqu’au 7 janvier à Dakhla à l’initiative de la Fondation diplomatique où elle s’est arrêtée sur l’essor socio-économique et la dynamique que connaît la région d’Oued Eddahab-Lagouira.
Les membres de cette délégation composée de représentants de plusieurs pays africains et asiatiques ont été reçus par le wali de la région de Oued Eddahab-Lagouira, Hamid Chabar, qui a passé en revue les réalisations accomplies pour promouvoir le processus de développement local et améliorer le cadre de vie de la population locale, tout en assurant les conditions de stabilité, de sécurité et de paix dans cette région.
Lors d’une rencontre au siège du Centre régional d’investissement, les membres de cette délégation se sont informés sur les potentialités de la région de Oued Eddahab-Lagouira et les opportunités d’investissement qu’elle offre, ainsi que les grands chantiers ouverts dans cette région. La délégation a assisté à un exposé sur les secteurs importants de l’économie régionale, les programmes et investissements réalisés pour doter la région d’infrastructures modernes et valoriser les potentialités locales, outre les mesures incitatives mises en place en faveur des investisseurs.
Les membres de cette délégation ont eu une série de rencontres avec les élus locaux, qui ont été une occasion pour la délégation de s’enquérir du rôle des instances élues dans la gestion de la chose publique, sur les plans local, provincial et régional.
Des explications leur ont également été fournies sur l’apport de ces instances élues à la dynamique du développement en tant que force de proposition et acteur dans la prise de décision en matière de réalisation des projets et de leur financement en coordination avec les différents départements concernés.
Plusieurs visites étaient au menu de cette délégation, dont le nouveau port de Dakhla, à une unité de conditionnement de pélagiques, à une station de traitement de l’eau potable, à une ferme utilisant les nouvelles technologies, au Centre national de recherches halieutiques, à l’église de Dakhla, au marché au poisson, à des projets réalisés dans le cadre de l’INDH et à la nouvelle aérogare internationale, ainsi que des visites à des espaces culturels et de sport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *