Débat istiqlalien sur le choix démocratique

Le choix d’un tel sujet, comme l’a souligné Saâd El Alami, émane à la fois du contexte international, mais également des conditions particulières du Maroc. «Le choix de ce thème est dicté par le climat général au Maroc et la nécessité de réunir les conditions adéquates pour le développement et l’essor de notre pays», souligne Saâd El Alami qui précise que «le choix démocratique s’impose comme thème d’actualité».
Dans le même contexte, le responsable istiqlalien a signalé que cette rencontre est également un appel au débat. «Notre initiative provient de notre volonté et notre disposition d’être à l’écoute, mais également d’établir un dialogue qui permet l’échange avec les couches les plus larges de notre société».
«C’est par le biais d’un échange fructueux que nous pourrons créer un climat favorisant le développement», a-t-il précisé. Saâd El Alami a toutefois souligné que «cette manifestation n’entre pas dans le cadre de quelque campagne pour les prochaines élections».
Le responsable istiqlalien a tenu à expliquer que le choix démocratique est également un choix humain mais aussi un choix national que le Maroc a fait. «Dans l’ère des grandes mutations et transformations que connaît le monde entier, le Maroc est appelé a adopté le choix démocratique en tant que valeur humaine et non tout simplement comme mode de gouvernance», déclare-t-il.
«L’essence de la démocratie repose sur la liberté, le pluralisme, le respect de l’Autre et l’égalité des chances, des devoirs et des droits pour tous», souligne Saâd El Alami, qui ajoute que «la démocratie ne peut pas à chaque fois avoir le sens que lui donne un parti ou un régime, car son essence est la même et elle profite à tout le monde sans exception aucune».
Dans le même cadre, le leader PI affirme que «le choix démocratique ne peut que créer un climat qui permet d’instaurer des passerelles entre tous les intervenants de la scène politique malgré leurs divergences et conflits». C’est pour cela, ajoute-t-il, que «le seul juge dans le cadre politique dois être l’électeur». Saâd El Alami a rappelé que le choix démocratique a toujours été adopté par son parti : «Depuis la constitution de notre parti, nous avons milité pour un seul choix qui n’est autre que le choix démocratique et l’histoire témoigne de notre engagement dans ce sens».
«L’année 1999 est une année-clé dans l’histoire de notre pays. Si elle marque le début du règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, elle est aussi une étape historique où le Maroc a fait du choix démocratique sa voie pour le présent et l’avenir», lance-t-il.
«Ainsi, le pays a initié une ère de grande mutation avec le lancement de plusieurs chantiers de développement», ajoute Saâd El Alami. Ce dernier a également précisé que «les défis à relever sont énormes et le Maroc est appelé à suivre le même cours de développement universel pour pouvoir faire face aussi bien à la mondialisation qu’aux autres défis». «C’est pourquoi nous appelons les pays du Magrheb à la nécessité de ressusciter l’UMA », souligne-t-il.
Le leader istiqlalien a conclu son intervention en appelant tous les Marocains à se mobiliser pour combattre la pensée totalitaire, source des violences, des extrémismes et du terrorisme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *