Essaouira : Désenclaver le monde rural

Dans la commune d’Ounagha, le gouverneur de la province d’Essaouira, Abdeslem Bikrat, a procédé, mardi 29 juillet, à la pose de la première pierre pour la construction de deux résidences de l’élève et à l’inauguration d’un lycée collégial qui a été édifié sur une superficie de 20.000 m2 pour un investissement de 5.253.076 DH. Les deux résidences de l’élève, dont le coût s’élève à 5.484.864 DH , sont financées par l’Initiative Nationale pour le développement humain avec pour objectif la lutte contre la déperdition scolaire en milieu rural. Par la même occasion, il a été procédé au lancement des travaux de construction d’une résidence de l’élève dans la commune de Sidi Boulaalam dans le cadre de l’INDH avec une enveloppe budgétaire de près de 2,1 MDH et à l’inauguration d’un lycée collégial dans la commune de Zaouiate Ben Hmida.
Les travaux de réalisation de cet établissement ont nécessité un budget de 684.971 DH . S’étendant sur une superficie de 20.000 m2, ce projet qui vise le développement de l’éducation dans la province est composé notamment de 8 salles de classes, deux salles d’enseignement scientifique, deux salles spécialisées, une salle multimédia, une cantine, un terrain de sport et quatre logements. Dans la commune rurale de Takat, le gouverneur de la province d’Essaouira a inauguré un établissement scolaire  et deux résidences de l’élève.
Le coût global de ces projets s’élève à 9.794.775 DH. En matière de désenclavement de la population du monde rural, le gouverneur avait procédé, lundi dans la commune d’Imint’lit, au lancement de quatre projets routiers portant sur l’aménagement d’un linéaire de 24,4 km et qui devront profiter aux populations des communes d’Ait Aissi Ihahane, Ida Oukazzou, Imgrad et Targanite. Financés par l’Initiative locale de développement humain et le budget provincial, ces projets ont nécessité un investissement de quelque 12 millions de dirhams. Dans le même secteur, il a procédé à l’ouverture officielle à la circulation de deux tronçons routiers longs respectivement de 8,4 et 8,5 km et qui profitent aux populations des communes de Sidi Jazouli et Imgrade.
Le budget affecté à ces deux projets est d’environ 17 MDH financés par le deuxième programme national des routes rurales. Dans les communes d’Imint’lit et Bizdad, il a été procédé à l’inauguration d’un établissement d’enseignement collégial et à la pose de la première pierre pour la construction d’un Internat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *