EXPO 2012 : Tanger sur la bonne voie

M. Hassad qui était l’invité d’une émission spéciale sur la candidature de Tanger à l’Expo-2012, diffusée le week-end dernier sur les ondes de la station régionale Radio-Tanger, a expliqué que plusieurs atouts sont du côté de la ville du détroit par rapport aux deux villes concurrentes : Yeosu (Corée du Sud) et Wroclaw (Pologne). Il a également souligné que la candidature de la ville du Détroit pour cette manifestation internationale requiert une «action continue où la prudence et la rigueur sont de mise». Même si la plupart des pays membres du bureau international des expositions (BIE), ne se sont pas encore prononcés officiellement sur leurs choix concernant les trois candidatures, plusieurs atouts avantagent la ville de Tanger. Par rapport aux deux villes concurrentes, la participation des pays à l’Expo-2012 à Tanger sera 3 fois moins coûteuse, a-t-il fait remarquer. Outre le fait que Tanger présente la première candidature d’un pays africain et arabo-musulman pour organiser une telle manifestation, la ville du détroit est résolument décidée à assurer une forte présence africaine à cette manifestation en mettant à disposition des pays pauvres du continent des pavillons d’exposition gratuits, a assuré M. Hassad.
Quant à la campagne de promotion, il a affirmé que le comité de soutien international à la candidature de Tanger est à l’oeuvre pour favoriser les chances de la ville du détroit auprès des 98 pays membres du BIE. Et de se féliciter, à cet égard, du soutien déjà obtenu auprès des pays arabes, de l’Espagne, de la France et du Portugal.Evoquant les enjeux économiques d’une telle manifestation, M. Hassad a souligné que les prévisions tablent sur 6 millions de visiteurs, des recettes de 100 millions dollars et la création de 4.000 emplois. Concernant les besoins en infrastructures nécessaires pour l’organisation de l’Expo-2012, il a notamment indiqué que la capacité hôtelière de la ville du détroit comptera, à l’horizon 2012, près de 30.000 lits, soit une capacité qui dépasse de plus de 30 % les besoins réels.
D’autre part, M. Hassad a précisé qu’en plus du budget de 700 millions dh déjà engagé dans la mise à niveau de la ville, l’Etat va injecter un investissement de près de 4 milliards DH pour les chantiers de valorisation et l’optimisation de l’espace urbain de Tanger.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *