Festival «Voix de femmes» de Tétouan : Dounia Batma enthousiasme le public

Festival «Voix de femmes» de Tétouan : Dounia Batma enthousiasme  le public

Le cinquième festival «Voix de femmes» de Tétouan s’est clôturé, samedi dernier, en beauté. Au grand bonheur des Tétouanais, la soirée de clôture de cette édition s’est distinguée par le concert donné par la chanteuse Dounia Batma. Cette jeune artiste talentueuse a réussi à enflammer le public en chantant un cocktail de chansons en dialectes marocain et égyptien dont «Darat Al Ayam» d’Oum Keltoum, «Atchana» de Bahija El Idrissi, «Sinya» de Nass El Ghiwane et «Sawt lhassan ynadi» de Abdellah Issami. «Je suis ravie de participer à cet événement spécial dédié à la femme», lance Dounia Batma au public venu nombreux assister à son concert.
La jeune artiste marocaine a été relayée sur la prestigieuse scène Al Matar par la chanteuse libanaise Yara, qui a enthousiasmé la foule, en chantant quelques-unes de ses chansons dont «Hawel Marra» et «Law Bassely». Ayant fait ses débuts en Egypte, la jeune chanteuse tangéroise Reem s’est produite sur l’autre scène El Mehdi. Celle-ci a vibré à la musique de rap grâce au groupe féminin Bnat Bladi, qui y a créé, comme à son accoutumée, une ambiance électrique. Le programme a également été marqué par l’hommage rendu à l’équipe du Moghreb de Tétouan, sacrée championne du Maroc. Les membres de cette équipe et son président Abdelmalek Abroun ont reçu sur la scène Al Matar un accueil triomphal. Parmi les belles voix méditerranéennes ayant participé à ce cinquième festival figurait Carole Samaha, qui a dignement représenté avec sa compatriote Yara, le chant du pays des cèdres. Le groupe espagnol Chambao a rendu cet événement encore plus festif, avec son mélange de palos du flamenco et de musique électronique Chill-Out. Cette édition a fait la part belle aux jeunes talents marocains tels que K’lma, Mona Roukachi,
Outre les concerts, une campagne «Santé pour tous» a été organisée, au cours de ce festival, au bénéfice de 1.000 femmes et enfants issus des quartiers défavorisés de la ville. Ce cinquième festival s’est distingué aussi par l’exposition des produits du terroir et de l’artisanat, réalisés par des femmes membres des coopératives locales.
A l’instar des années précédentes, des hommages ont été rendus, cette année, à des personnalités ayant marqué de leur empreinte certains domaines d’activités. Il s’agit, entre autres, de l’artiste tétouanais RedOne qui a réussi à s’imposer parmi les grands producteurs de hip-hop et de pop au niveau international.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *