La grotte de Friouato plonge les visiteurs au cÅ“ur de l’univers souterrain dans toute sa splendeur

La grotte de Friouato plonge les visiteurs au cÅ“ur de l’univers souterrain dans toute sa splendeur

Grâce aux multiples grottes, cavités et sources d’eaux souterraines qu’il abrite, le Maroc s’est imposé comme une destination privilégiée, au niveau de l’Afrique voire du monde, des aventuriers et adeptes des voyages d’exploration des profondeurs de la terre.
Une grande partie de ce type de touristes jette son dévolu sur la province de Taza, rendue célèbre par les 125 cavités souterraines qu’elle abrite dont la plus prisée reste incontestablement la grotte Friouato, une véritable merveille de la nature qui n’a pas cessé de séduire les spéléologues de par le monde.
Aucun humain n’a osé mettre le pied dans ce gouffre du douar Chiguer (26 km de Taza), profond de 271 m et long de 2.178 m, jusqu’à ce qu’un groupe d’aventuriers marocains et français y a pénétré pour la première fois dans les années 1930 du siècle passé, réalisant ainsi un exploit inédit qui a ouvert la voie, après de minutieux travaux d’aménagement, à l’exploitation du site devenu une destination touristique phare de la province.
Les visiteurs, armés de torches et escortés par un guide, ne se lassent pas d’admirer l’univers souterrain dont la grotte leur révèle les précieux trésors, notamment les stalactites, une concrétion calcaire formée par l’érosion des roches par l’œuvre de l’eau, les lacs souterrains et les magnifiques tableaux de roches multicolores.
Afin de bien mettre en valeur ces atouts uniques et de faire de la grotte Friouato le cœur battant du tourisme de montagne dans la province de Taza, il s’avère indispensable de mettre en commun les efforts de tous les acteurs concernés dans le cadre d’un plan touristique global et adapté aux caractéristiques géologiques et écologiques de la province.
La spéléologie, activité de plus en plus en vogue au Maroc, a de même besoin de l’implication des intervenants pour renforcer l’infrastructure et les ressources humaines qui lui sont dédiées, créer des activités génératrices de revenus autour de ce type de tourisme, accroître la capacité d’accueil des établissements hôteliers et sensibiliser la population locale aux bienfaits du tourisme de montagne pour le développement durable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *